AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 * Bal d'Halloween *

Aller en bas 
AuteurMessage
Albus Dumbledore
Plus grand sorcier de tous les temps ???
Plus grand sorcier de tous les temps ???
avatar

Masculin
Nombre de messages : 186
Maison, Camp, Poste : Autrefois Gryffondor.
Sort préféré : Le coup du thé !!!!!
Age du perso : Plus de 100 ans.
Date d'inscription : 31/08/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Le Bien !
Sang: Inconnu
MessageSujet: * Bal d'Halloween *   Sam 17 Nov 2007 - 12:54




Dumbledore quitta son bureau d’un pas joyeux, il venait tout juste de finir de remettre en place l’intégralité de sa tanière qui avait été dévastée dans l’après midi par quelques secousses immenses produites par son bien aimé Poudlard.
Sa haute silhouette encore à peine voutée par l’âge s’engouffra dans les couloirs sombres, ses chaussures d’un violet électrique et agrémentées de petites clochettes teintaient gentiment sur le sol de pierres grises.
Il replaça d’un geste négligé sa longue robe sorcière assortie à ses chaussons. La couleur brillait faiblement grâce aux quelques torches encore allumées de ci de là et aux nombreuses citrouilles éventrées qui gisaient dans tous les coins du château avec en leur centre une petite bougie animée magiquement. Au niveau du col de son vêtement des filaments dorés passaient et repassaient en tout sens, sa ceinture était composée de petites citrouilles clignotantes et le bas de sa robe abritait une douzaine de petits balais volant et zigzaguant dans les plis et replis de la robe.

Le vieil homme affichait un sourire content, un sourire qu’il n’avait pas prit depuis bien des jours avec toutes les bêtises que faisait le château, sans compter les élèves qui en profitaient allègrement.
Ce soir ce devait être une soirée sans tracas. Du moins l’espérait-il.


* Espérons qu’en ce jour mystique le château décide de se reposer un peu *

Il reprit sa marche plus vivement et arriva enfin à la grande salle qu’il déverrouilla pour aller voir le travail des elfes de maison. Il referma la grande porte derrière lui et laissa ses yeux délavés juger la pièce par-dessus ses petites lunettes aux montures presque imperceptible.

* Très beau travail, comme toujours *

La vaste pièce paraissait encore plus immense qu’à son habitude. Les quatre tables des maisons avaient étés déplacées pour former un imposant carré à l’extrémité droite de la pièce. Contre le mur on trouvait un si énorme buffet qu’il doutait que tout soit mangé ce soir. La partie gauche avait été nettoyé et laissait place à un long carré de parquet pour la piste de danse, contre le mur on voyait l’estrade ou brillait déjà les instruments du groupe de musique qui allait les rejoindre un peu plus tard. Il soupira de satisfaction et espéra encore que tout ce déroule sans ennuis pour une fois.
Les murs étaient recouverts de tentures oscillants entre le noir et l’orange, des centaines de minis citrouilles éclairées voletaient en tout sens au plafond et le ciel magique avait prit cette couleur noire des nuits sans lune, seules quelques météorites, étoiles filantes et autres évènements du genre traversaient l’étendue de sombre à un rythme anarchique.
Satisfait il traversa la salle et souris en voyant un squelette jaillir de sous ce qui lui semblait avoir été la table des Poufsouffle. Le tas d’os s’arrêta quelques secondes puis se détourna vers la piste de danse sur laquelle il se mit à se trémousser étrangement, le cliquetis de ses membres s’entrechoquant amuseraient surement les premières années un petit moment. Il secoua la tête et gagna rapidement la table des professeurs qui elle n’avait point changée de place, il grimpa la petite marche et alla s’installer sur son imposant siège en lissant à nouveau sa barbe grise.

En quoi était-il déguisé ? Lui-même n’en savait rien. Il avait juste prit sa tenue la plus extravagante dans son armoire. C’était absolument risible pour lui. Le père noël ne s’habillait qu’en rouge, nan ? Et Merlin n’aurait jamais porté telle robe, nan ? Que les élèves spécule sur son identité d’un soir, cela les occuperaient.
Il ouvrit alors les portes de la salle, l’horloge venait de sonner 19h. Ne manquait plus qu’aux élèves et aux professeurs de venir profiter de cette longue soirée.



[La fête est pour toutes les années confondues, pas de couvre feu. Costume obligatoire. A vous de décider du repas, des musiques… vous êtes libres mais laissez le temps à tout le monde de jouer ! En cas de conflit ou de problème Dumbledore interviendra… Commencez par décrire votre préparation puis votre arrivée dans la grande salle et vos impressions. Bon jeu à tous et joyeux Halloween sur EP ^^]

_________________
Fou ? C'est un génie ! Le plus grand sorcier du monde !
Mais c'est vrai, il est un peu fou...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-poudlard.forumzen.com
Kay Penthéra
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3109
Age : 33
Maison, Camp, Poste : Serpentard, Elève de 5ème & Préfète, Ecrivaine
Sort préféré : Accio & Incarcerem
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 11/11/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Indécise... Elle préfère son propre camp.
Sang: Sang-pur
MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   Sam 17 Nov 2007 - 14:06

Kay c’était enfermée derrière les lourds rideaux de son lit à baldaquin, elle chantonnait joyeusement en terminant de mettre au point son costume pour le bal d’halloween. Bal qui aurait lieu dans moins d’une heure maintenant…
D’un geste habile car elle s’y était de nombreuses fois entraînées, elle fit glisser les lentilles rouges qu’elle tenait de la petite boite à ses yeux. Elle battit ensuite un moment des paupières pour s’y habituer et une larme s’échappa de son œil droit pour dévaler sa joue froide.


* Ah mais ça fait un mal de chien ce truc !!! Bien une invention moldue ça ! Sont complètement timbrés ceux là !!! *

Une fois sa vue stabilisée, elle jeta un coup d’œil sur le paquet que lui avait envoyé sa mère. Comment avait-elle été au courant du bal d’Halloween ? Franchement la demoiselle n’en avait aucune idée, mais par un obscur moyen sa génitrice fut mise au courant et lui avait donc envoyé une tenue soit disant correcte pour son rang. Kay avait jeté la lettre au feu avec un sourire ironique.
Quel rang ? Celui de Serpentard ? Mouais… Celui de Préfète ? Là ça faisait rire… Celui d’héritière des Penthéra ? Nan, là elle allait carrément mourir de rire… La seule explication à la tenue ignoble d’espèce de vampire mutant que sa chère môman lui avait envoyé était que cette dernière était totalement folle ! Point final.
Elle chassa ses pensées et attrapa sa baguette posée sur l’un de ses épais et moelleux oreillers. D’une formule pas bien compliquée elle teinta son épaisse chevelure turquoise en un rose pâle mais brillant, un autre sort se chargea de dissimuler la longueur de ses cheveux. Elle regarda le résultat dans son miroir de poche, elle arborait maintenant un carré de cheveux courts et rose bonbon, quelques reflets blancs apparaissaient parfois.


* C’est très bien comme ça ! Maintenant reste à mettre ses fichues oreilles. Zonko disait qu’elles s’accrochaient toutes seules une fois mise en place mais j’ai pas tellement confiance. Que ça se fixe à ma tête pour la soirée, ok, mais faudrait pas que je garde sa sur la tronche pendant 8 jours ! *

Elle relue une fois encore le mode d’emploi mais elle ne trouvait aucun défaut à son achat. Elle se résigna, tous ses efforts seraient vains si elle ne mettait pas les oreilles de chats en point final ! Un chat sans oreilles ça n’existe pas !
S’armant de son courage, elle déchira l’emballage du produit d’un coup de dent et c’est les yeux fermés qu’elle porta l’espèce de sert tête munie de 2 belles oreilles poilues sur son crâne. En tâtant elle chercha l’endroit qui conviendrait le mieux puis elle appuya sur l’objet en serrant les dents.


* Me demande si c’était une bonne idée finalement… *

Une bonne minute s’écoula avant qu’elle n’ouvre les yeux pour constater l’étendue des dégâts dans le miroir. Mais tout ce qu’elle vit c’est une charmante et toute douce paire d’oreilles au sommet de sa tête.
Elle sourit et acheva de se préparer en enfilant les vêtements qu’elle avait achetés exprès puisqu’elle ne possédait pas de tels vêtements dans sa garde robe généralement extra sombre.


* Collant, hautes chaussettes, la jupe… aïe, nan, dans l’autre sens, voilààààààà… maintenant le pull, oui voilà, les gants violets… ok. Où j’ai mit les bottes ? Ouhouhou !!! Mesdames les bottes où êtes vous ??? Zut !!! Ah là !!! Une à droite, une à gauche. Cool !!! Maintenant le poncho et en avant !!! *

Fin prête Kay s’échappa de son lit pour aller se poster devant le grand miroir en pied de l’une de ses camarades pour le moins narcissique. Elle s’estima contente. La coupe était mignonne et les oreilles tenaient bien, sa tenue s’harmonisait avec le reste et elle y était à l’aise.
Elle récupéra sa baguette et comme toutes les filles de Poudlard apprenaient à le faire dès la première année à cause de leur uniforme composé d’une jupe, elle jeta sur elle un sortilège qui en empêchait tout soulèvement.


"KAAAAYYYYYYYYYYYYYY !!! Magne toi c’est l’heure !!!"


L’interpellée envoya une grimace dès plus mature en direction de la porte de la chambrée, à savoir un élégant tirement de langue ! Elle glissa sa baguette dans sa manche et elle se mit en route, abandonnant tout ce qu’elle avait utilisé pour les préparatifs de son costume sur son lit. Ca lui ferait une chouette surprise quand elle rentrerait tard et fatiguée avec juste l’envie de pioncer…
Se pressant un peu dans les escaliers en pierres, elle rejoignit la salle commune et partie près du groupe de Préfets qui voulaient y aller plus tôt pour l’exemple.


* L’exemple ! Et le Scrout met le jus de citrouille dans le carafon !!! Veulent juste êtres les premiers pour s’en vanter, voir tout ça en exclu et avoir la primeur du buffet !!! *

Quand la troupe s’élança dans le couloir elle emboita machinalement le pas. Ca faisait plutôt frisquet dans les cachots alors elle était contente d’avoir prévu des gants. Seuls quelques élèves discutaient à voix basse, ignorant royalement les décorations d’Halloween visible dans tous les coins. Enfin le Hall se dessina devant eux et la Serpentard accéléra le pas. La grande porte était ouverte, elle laissa le gros du groupe entrer et elle-même s’avança doucement.
Elle admira la disposition des tables, soupira devant le ciel noir traversé par des rayons d’ors, sourit devant le buffet et secoua la tête devant la longueur de la piste de danse. Ca risquait d’être une très belle fête si le château ne venait pas s’en mêler…
Elle ignora alors ses camarades et tranquillement elle prit le chemin du buffet dans l’espoir de se dégotter un verre en attendant qu’une connaissance à peu près amicale se pointe...


[971 mots]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magie-poudlard.niceboard.com/
Thaïs Diamitino
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 714
Age : 23
Maison, Camp, Poste : Serpentarée, Préfète, et sirène chaussette
Sort préféré : Chaussetum !!
Age du perso : 14 ans
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp:
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   Sam 17 Nov 2007 - 15:53

LONGUE VIE AUX POTS DE YAHOURTS


Hm hm ... Le Bal d'Halloween, dites-vous ? Thaïs l'attendait avec impatience ! C'était la première fois qu'à Poudlard, un bal de cette sorte aurait lieu (Fin euh, en incluant ce que fera Tity =P). Les cavaliers seraient imposés pour un début de soirée qui promettait d'être folklorique !. Et c'est avec une curiosité croissante de jour en jour que la Verte s'impatientait. Aurait-elle le plaisir de tomber avec un parfait inconnu ? Ou la chance d'un ami ? Ou le déplaisir d'un ennemi ... ? Cette solution était la moins présente dans l'esprit de Thaïs. N'est-il pas un réflexe naturel que d'imaginer le bal tel qu'on le voudrait ? Et non pas la pire des solutions ...
Désolé, mais quand j'ai commençais ce post, je n'avais pas pensé une seconde à ma Thaïs. En effet, ce qui la connaisse ont du être bouleversé par ce début quelque peu différent des autres. Je vais recommencer maintenant, en jouant bien avec Thaïs Diamitino I love you.
Ma première observation de l’année sera : mais comment donc que vous trouvez des phrases pour le début de vos posts ??? Je suis en manque d’inspiration sévère. J’avais pensé à raconter les vacances de Tity, mais elle s’était ennuyée comme un rat mort pendant deux longs mois, coincés entre ses parents aimants et affectueux, persuadés que leur fille était ravie de les revoir : ils se fourraient grave le doigt dans l’œil. Pas que Thaïs ne les aiment pas, nan nan nan, c’était ses parents tout de même, et des fois ils étaient marrants, mais enfin, tout de même, DEUX MOIS ensemble, c’était un peu trop non ? Tout ça pour dire qu’il n’y avait pas grand-chose à dire des vacances de la Serpentard...

On aurait pu éventuellement la plaindre pendant 10 lignes (oui bon, c'est ce qu'on fait mais chut), en faisant des tartines de tout ce qui lui avait manqué pendant deux mois : Personne, ses chaussettes, la magie en général, et l'armure du coin des cachots. Mais ça faisait déjà près de 2 mois qu'ils étaient rentré enfin à Poudlard, donc les souvenirs de ces vacances pourrites c'étaient quasiment effacées ...
Bref, je vais arrêter de faire la fille qui fait tout pour allonger son post et je vais passer directement à ça :


" RRRRRRRoooonnnnn ... RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRiiiiiiiiiii ... SLLuuuuuuRRpEUUhhh ... GrOOOIIIPPPP .. "


C'est vous qui l'avait voulut
A uuui, elle bave pendant qu'elle dort, c'est de famille ...


" BAAAAAAAAAMMM ! "


Sur le coup, on pourrait croire que Thaïs dormait dans son dortoir tout vert, et était malheureusement tombée de son lit à baldaquin. Mais si vous pensez ça, c'est que vraiment, vous ne la connaissez pas. (Piii Piiii ? :mrgreen: )
En effet, elle ne dormait pas n'importe où. Sur une page déchiré d'un livre de la bibli', elle y avait lu que dormir dans de la bouse de Scrout aidait à éveiller les sens naturel. Et Thaïs pendait encore qu'elle pouvait s'améliorer :


" Et vouiii Vertine, le Bal D'HALLOWEEN approche, et il faut que je trouve un costume drunken."

Vertine, c'est sa chaussette fétiche. Elle la met tout le temps, même quand elle pue la camembert :?: .
" Qu'est-ce t'as à me regarder vieux carrelages crasseux !! Je te rappelle que je suis préfete !! "
Abus de pouvoir ? I love you I love you

Après avoir marcher pendant un certain temps dans les cachots miteux et graisseux (bah oui, à force, Rogue fait dégouliner le gras de ses cheveux ), Thaïs avait débouché dans la bibliothèque. En quête d'un déguisement, elle se dit que c'était un endroit plus que parfait pour trouver des info ! Intelligente la petite hein ? Mais malheureusement, la chance ne fut entièrement de son côté... En effet, comme dit plus haut, Tity eu le malheur de trouver cette page arrachée jonchant sur le sol.

Mais même si on pourrait croire le contraire, Thaïs n'était pas si débile que ça. Au lieu de se plonger dans les sécréments de l'animal, elle préféra de loin ceux de sa chaussette...
La jeune Serpentarde prit la décision de trouver un endroit confortable et inégalé pour pouvoir se purifier calmement pour avoir le plus beau costume du siècle. Suivit de près par sa chaussette (elle était à son pied, mais pour Tity, elle marchait), Thaïs marchait dans Poudlard; grommelant dans sa barbe :
"Un endroit pleins de chaussettes, je veux être dans un endroit beauuu et parfait pour moi et Vertine !! cheers " Et soudain, dans un tournant suivant l'infirmerie (ou plus loins, j'ai pas trop le sens de l'orientation), un truc zarb' apparut soudain. Une porte en fait. Thaïs, trop curieuse, l'ouvrit sans attendre et entra... Mais elle qui s’attendait à une pièce vide, rongée par les mites, moisies jusqu’au plafond et puant le Bouffondor, elle fut servit. Devant elle, d’immenses canapés en forme de chaussette rayés en plusieurs couleurs, puis plus loin un lit, ou plutôt, un tas de chaussettes de toutes les couleurs, de toutes les tailles, de toutes les formes ... LE PARADIS !! Sans plus attendre, Tity se jeta sur le tas, plus heureuse que jamais :

" VERTINE !! Nous sommes au Paradis des Chaussettes !! VIVE NOUS !! I love you "

Et ce fut donc sur ce tas, dans cette salle (qui était en fait la salle sur demade pour les incultes), que Thaïs s'endormit (sans grande difficulté, vu l'odeur), avec Vertine, et partit dans ses rêves encore plus étrange que sa réalité. Nous sommes donc revenu au moment où elle bava dans son sommeil, et où un BAM retentit... En effet, notre jeune Serpentarde venait de s'affasser de son tas de chaussettes, et avait fini par toucher le sol. C'était ça le "Bam". Et c'était à ce moment là que dans son rêve, Thaïs avait eu une illumination... Elle avait revécut sa vie antérieure. Et elle avait trouvé son déguisement pour le bal. Pas mal hein ? Z'avez pas compris ?.. En effet, dans sa vie antéireure, Thaïs avait terrassé tous les Bouffondors de la planète, elle, la plus célèbre Sirène-Chaussette du monde magique. Mais un jour, par jalousie, les Dieux lui retirèrent sa concsience... Et depuis, la célèbre Sirène-Chaussette-Piaf Tity demeurera enfermé dans sa shizo profonde ...


..............Le lendemain matin, Thaïs était parfaitement calme et sereine. Elle avait tout pour le bal de ce soir, le déguisement (en tête) et son ou plutôt sa, cavalière de la soirée : .... VERTINE I love you. La veille même, Thaïs lui avait aimablement demandé de venir au bal avec elle, et la chaussette n'avait pas hésité... C'est trop mignon :cbienheu!:. Alors pour elle, rien que pour elle, Vertine allait faire partie de son déguisement.
Aux aurores, Thaïs était allé fouillé à la bibli' une nouvelle fois pour dénicher quelques tuyaux. En effet, pour concevoir son déguisement, elle devrait faire énormément grandir sa chaussette, et la teindre. Le vert rayé d'argent c'était beau, mais dans son rêve, Thaïs était en noir et orange. Désolé, mais tout est une histoire de prophétie. .. Munie de sa baguette, face à sa chausette de taille 37, la jeune Serpentine entama le rituel :


" D'abord, je dois te faire enfler hein ? Alors...
AMPLIFICATUM !"

Vertine arrivait maintenant à la taille de la sixième année.
"Bien, maintenant, la couleur : PARTEM COLORIS ! "

La chaussette maintenant prête, elle ressemblait approximativement à un énorme vers noir et orange un peu ramolo .C'était maintenant presque terminé, il ne manquait plus qu'à l'enfiler, et Tity ne fit pas attendre. La chaussette lui allait à merveille :
https://i.servimg.com/u/f23/11/05/33/78/causet11.png
Après quoi et à l'aide de sortilège mémorable, elle se fit un haut orangé, puis pris la décision de s'y croire à 100%, les cheveux compris. Ils furent donc teints eux aussi en noir et en orange ... Elle était maintenant prête !! Obstinée et fière d'elle, elle se déplaca royalement vers le miroir et comtempla le résultat avec admiration. C'était plutôt chouette tout ça.

* Banh c'est pas tout mais on a un Bal moi et Vertine !! Tu es prête ? C'est parti !! *

Elle sortit de sa salle Commune en sautillant comme dans un sac en plastique, vu que sa chaussette ne laissait aucun passage possible à ses pieds. Et pas questionde mutiler Vertine !!
On l'aime trop I love you ...
C'est donc en sueur, éreintée et morte de fatigue que Thaïs entra dans la Grande Salle. Mais celle-ci eu du mal à la reconnaitre. Elle avit l'air si immense, avec ces citrouilles voletants de ci et de là, et ces étoiles I love you ... Il y avait d'ailleurs déjà du monde, et tout le monde était méconnaisssable ... Comment pourrait-elle reconnaitre ses connaissances ?
:!:

1443 mots

( Hj : attention c'est du grand n'importe nawak xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardrpg.forumzen.com/
Malicia KACH
Gryffi en 5ème & Préfète
Gryffi en 5ème & Préfète
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1466
Age : 27
Maison, Camp, Poste : Préfète de gryffondor
Sort préféré : Leviscorpus
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 29/12/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: le bien
Sang: Sang-pur
MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   Sam 17 Nov 2007 - 21:08

Malicia était dans le dortoir des filles, allongé sur son lit à penser au lieu de se préparer comme les autres filles. La Gryffondore ne comptait pas assister au bal. L’idée de se déguiser pour être une autre personne ne l’intéressait pas le moins du monde. Elle assumait parfaitement sa personnalité.

Tout son dortoir était au courant qu’elle n’y allait pas. Mais ce bouquant infernal de gloussement féminin l’insupportait. Elle voulait simplement se reposer au lieu de ça elle s’énervait contre les personnes de l’entourage. A la place d’en mettre une K.O sans le vouloir, elle se dirigeait rapidement et rageusement vers la sortit de la salle commune des Gryffondore .


* Elles ne peuvent pa simplement être clame, ne pas faire de bruit. Elles sont pas croyables ces gamines ! *

Une fois arrivées au cinquièmes étage (donc deux étages en dessous de la salle commune des Gryffondore) Elle entra dans une salle poussiéreuse, et normalement inutilisé depuis près de 10ans.
Cependant un coin de la salle était propre il y avait même un évier et une glace(un miroir !). Près de ces derniers, il y avait un tas de tissus bleu et blanc. C’était un espace paradoxale avec tout le reste de la pièce, sombre et poussiéreux.

Mais cela ne semblait pas étonnée la petite brunette. Savez-vous pourquoi ?

Malicia a préparé un plan assez simple, si elle voulait que personne sache qui elle était. Pour que son déguisement fonctionne, il fallait que tout le monde croisse qu’elle n’était pas à la fête. Donc quoi de mieux, que de refuser d’y aller, d’être ronchon voir plus insupportable que d’habitude pour avoir le parfait alibis !
Mais le plus difficile fût de trouver comment allait-elle se préparer sans attirer l’attention.
-Si elle allait dans la salle sur demande, elle était sur de rencontrer quelqu’un.
-Si elle allait dans la salle de bain des préfets elle se ferait remarquer.
Alors qu’aller dans une partit du château très peu utilisé, était difficile pour se préparer, mais très malin !
Voila pourquoi elle est entrain de se mettre en sous vêtement dans cette salle.

Elle enfila une jupe blanche comme la neige, elle lui arrivait aux genoux et se terminait de façon envasée et souple au vent. Le reste de son déguisement était un bustier légèrement décolleté bleu marine, parsemé de motif ressemblant à des feuillages blancs.
Elle se redressa, et regarda le résulta pendant cinq petites minutes, ce style lui allait, mais la rendaient un peu sage à son goût. Elle décida de ne pas mettre de collant et laisser ses jambes lisse et fine à l’air.

Calmement elle s’attacha les cheveux d’une façon primaire, pour se consacrer à son visage.
Malicia empruntait habituellement les affaires des autres jeunes filles, donc personne ne remarquera que son maquillage avait disparue..

C’est ainsi qu’après une vingtaine de minutes devant la glace, son visage était plus radieux, plus frais, plus joyeux.
La leçon à retenir, de tout les magasines, qu’elle entendait parler c’est que le naturel était le plus beau des maquillages.
Malicia s’était juste débrouillé pour que son teint habituellement blanc, soit de couleur pêche claire. Que ses yeux ressorte de façon simple, calme et plaisante. Et pour ses lèvres elle avait uniquement mis du gloss.
Maintenant ne restaient plus qu’à mettre les lentilles acheter par correspondance dans un magasin moldus. Elle les pris une par une, les mis et battit des paupières, c’était très désagréable cette sensation, mais elle devra faire avec pendant quelques longues heures.

Restait plus que la dure tache du coiffage. Malicia pensait se teindre les cheveux en blond, et les ondulés. Le seul souci qui se posait à elle était que ses cheuveux était aussi raides que des baguettes.
Une élève de troisième année avait déjà essayé, pendant près de deux heures Malicia n’avait pas du bouger, imaginer le mal qu’elle avait eu, une souffrance pire qu’une torture à la Rusard ! Quoi qu’il en soit c’était très difficile à les rende ondulés, mais ce n’était pas impossible.
Malicia avait du aller à la bibliothèque(un lieu maudit à son goût) et emprunter deux livres sur les cheveux sans éveiller les soupesons des gryffondores. Mais elle avait réussit et avait la formule pour rendre ses cheveux blond et ondulée.

C’est ainsi qu’après 2h30 de préparation Malicia était habillée maquillé, et blonde aux yeux bleus.

Si quelqu’un la reconnaissait, elle promettait de l’embrasser, car là même elle était pas sure de son identité.

Elle attrapa chaussure à talon assortit à sa tenue, e tse dirigea vers la sorti jusqu’à ce qu’une sorte d’intuition la fasse se retourner.
Elle se tapa le front, elle avait oublié de mettre ses ailes !!! Qu’elle andouille elle faisait ! Elle courut récupéra ses ailes, et réussit sans top de mal à les fixée avec un sortilège sur son dos au niveau de ses omoplates, ainsi les ailes pouvaient bouger.
Cette fois elle fit un tours sur elle-même, ce qui fit tourner sa jupe et ainsi l’éleva u peu, et vue qu’elle n’avait rien oublié.

Elle descendit les escaliers qui reliaient le coeur du château à son entré. Durant cette marche elle rencontra deux, trois connaissances qui ne la reconnurent pas a priori. Mais elle n‘adressa la parole à personne allant droit vers sa destination se préoccupant de personne.

Elle entra dans la grande salle, et alla direction le buffet, elle avait soif ! Puis s’habiller ainsi la rendait très mal alaise, chose très étrange chez cette jeune fille !
Maintenant il fallait attendre que le bal commence officiellement. Ainsi elle pourrait commencer à réaliser son plan !
En attendant, elle admirait calmement le décore mis en place pour cette soirée.


[946 mots, dsl j'ai pas mis de dialogue, je sais même pas pourquoi--']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Miller
Directeur de Poufsouffle "un peu fou"
Directeur de Poufsouffle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 29
Maison, Camp, Poste : c\\\\\\\'était Gryffyfy =D
Sort préféré : Cafeum Cali (faire apparaître du café quoi XD)
Age du perso : 21
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: il a oublié
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   Lun 19 Nov 2007 - 21:24

Lors de cette soirée d’Halloween, la Grande Salle était vraiment belle. Peut-être même plus que d’habitude. Erich s’était pointé parce qu’il fallait sûrement faire de la surveillance au cas où les élèves tourneraient mal.

Dumbeldore lui avait parlé le matin même. Juste à lui. Oui, le Directeur voulait que le message passe bien, disait-il. Et le professeur de botanique revoyait les yeux bleus électriques de l’homme quand même assez âge. Ils étaient pénétrants même s’ils étaient bloqués en partie par une paire de lunettes. Ça faisait mal au pauvre fou parce que des gens qui le regardent si profondément, droit dans les yeux, ça vient toujours chercher ce qu’on a au fond de soi. Et dans le « fond de soi » à Erich, il y avait toute sa lucidité qui criait au meurtre et que se tordait de douleur étant prisonnière à quelque part dans le cœur du jeune homme âgé de 21 ans.

- Erich, il va falloir que vous soyez déguisé ce soir, c’est le Bal d’Halloween qui aura lieu.

- Déguisé? Heu oui, j’imagine que oui… C’est pour mieux nettoyer et c’est plus court ainsi? Au lieu de prendre un Balais, on prend simplement le Bal et ça vous nettoie le tout vraiment rap…

- Non, non… c’est une fête, Erich! Une fête… et il faut être costumé. C’est compris?

Oui, il avait compris, mais il ne savait pas vraiment pourquoi Halloween voulait qu’on soit déguisé pour sa fête…

*Quelle étrange demande… je me demande quel âge elle aura…*

Le professeur était devant le miroir de son appartement et scrutait l’individu habillé d’une drôle de façon qui se trouvait face à lui. Ne sachant pas trop comment se vêtir, l’homme avait enfilé un sous-costume noire et s’était enroulé dans du papier de toilette… Résultat : une sorte de momie vraiment étrange… une momie hygiénique! XD Mais il trouvait ça vraiment horrible aussi, changea-t-il d’avis et se déguisa plutôt en joueur de Quiddtich professionnel. Comme ça, le duo allait aller de paire. L’enseignant jeta un regard dans le coin de la pièce, se sentant observé.

*Et en plus il fallait venir accompagné! J’ai eu toute les misères du monde à trouver moi...*

Il empoigna l’autre qui n’attendait que d’être prise et se mit en route vers le lieu-dit où se déroulerait l’événement. Quelle folie, pas étonnant qu’il riait fort dans les couloirs. Arrivé sur place, il avait à peine ouvert la porte que déjà les monstres s’époumonaient, mais Erich s’en fichait un peu parce qu’il devait surveiller les élèves, et de ceux-là, il n’en voyait aucun!

*Bon et bien tant pis, juste de drôles de créatures… je vais aller près d’une table, ainsi moi et ma convive allons pouvoir surveiller comme des êtres raisonnables.*

Il jeta un coup d’œil à sa dite-cavalière. Elle était élégante, mince comme une branche. Elle avait le teint d’un beige corsé et avait même une sorte de tatouage dans le bas. Avec ses cheveux de paille attachés avec un ruban rouge vif, le professeur était content d’avoir trouvé « sa perle rare »; il avait passé toute l’après-midi à chercher partout dans le château. Il fit asseoir sa belle sur une chaise, et Erich prit place à ses côtés. Il trouvait qu’elle avait le dos raide assise de la sorte, mais il la respectait beaucoup parce qu’elle était une grande sportive… même si elle n’avait pas joué au Quidditch depuis au moins 5 ans!

- Bonne musique!


Mr. Miller avait dit ça comme ça, dans le vide parce que l’atmosphère était étrange et qu’il se sentait obligé de combler le silence dans son tête-à-tête. Puis, sans trop savoir pourquoi, il toucha de ses mains de fausse-momie changée en joueur de Quidditch le membre un peu luisant de sa cavalière. Il regarda sous la table (XD) et lu son tatouage qu’elle portait : Comète 107. Le professeur souria de pleine dents, et retira sa main. Il avait vécu tellement de choses en si peu de temps avec… Il se rappelait maintenant, comme s’il y était encore, tout le reste de l’après-midi passé en sa compagnie. Allant de leurs retrouvailles (même si j’enlèverais bien le re…) jusqu’aux moments inoubliables dans le par cet dans le château. Dumbeldore aussi allait probablement s’en rappeler… entrer ainsi dans l’infirmerie de l’école par une fenêtre en balais volant, quelle fantaisie! Mais le professeur de botanique avait eu du plaisir, et il savait aussi que sa monture, qui avait bien voulu l’accompagnée au bal, en avait eu aussi! XDDD

[bon pour ceux qui lisent d’une drôle de façon, ne gâchez pas trop le double-sens; oui, vous avez bien lu : Erich a pour cavalière un Balais volant XD].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriana M. Ataway
1ère année de Serdaigle
1ère année de Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 29
Maison, Camp, Poste : Serdaigle
Sort préféré : Elève
Age du perso : 11 ans
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Elle n'a pas de camp pour le moment, elle ne s'en soucis pas
Sang: Enfant de moldus
MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   Mar 20 Nov 2007 - 11:32

Oriana est une douce petite fille, fragile, timide et plutôt renfermée. Depuis quelques mois qu’elle est à Poudlard elle ne parle pas à grand monde. Elle qui rêvait d’évasion lorsqu’elle était injustement enfermée à double tour dans la maison familiale… elle profitait guère de la soudaine liberté qui lui avait été accordée.
La petite Serdaigle était dans sa salle commune, elle regardait de ses yeux pétillants d’enfant le défilé des grands dans leurs costumes tous plus drôles, originaux ou mignons les uns que les autres. Et assise auprès du feu sur le tapis, ses jambes aux os de verres repliés sous elle, elle rêvait…


Elle aussi voulait aller se pavaner dans la grande salle avec un costume élégant !
Elle aussi voulait s’amuser et se faire des amis !
Elle aussi voulait profiter du temps et oublier ce qui n’allait pas !
Elle aussi voulait être comme les autres le temps d’une nuit !


La fillette sauta sur ses gambettes trop maigres et courut jusqu’à son dortoir. Quand le bal avait été annoncé elle en avait aussitôt parlé à sa famille, évitant une fois encore le sujet délicat du château devenu fou et dangereux. Sa mère avait répondu par beuglante -_-‘ Hors de question, disait-elle, que son enfant risque sa vie pour une fête grossière et commerciale.
Oriana en aurait fondu en larme de dépit et de tristesse. Mais pour une fois, une seule et unique fois dans sa courte vie, elle avait décidé de désobéir. Oh elle n’était pas sur du tout de se rendre à ce bal, mais elle voulait au moins avoir un costume… au cas où ! Et le cas était là, elle allait utiliser son achat et aller s’amuser comme tous les autres jeunes ici présents !

La demoiselle attrapa la petite valise contenant son nécessaire et elle fila dans l’un des compartiments à fermer de la salle de bain de leur année. Une bonne douche et elle se glissa avec amusement dans la tenue choisie. Puisqu’elle était timide et effacée, elle avait porté son choix sur un costume à l’inverse d’elle-même, une petite démone ^^ Les vêtements enfilés, elle sortie et revint à la salle commune pour demander de sa voix douce à une sixième année de lui teindre les cheveux. A sa grande surprise la plus vieille le fit en un coup de baguette et avec un sourire réconfortant et chaleureux pour la plus petite. Oriana regagna ensuite son dortoir pour attacher ses cheveux et ses petites ailes noires qui dès qu’elles furent fixées s’agitèrent gaiement dans son dos.

Satisfaite Oriana sourit à son reflet. Ses camarades de chambre l’entraînèrent avec elles en direction de la grande salle et la gamine qui paraissait habituellement 8 ans se sentie enfin comme les autres.

Le petit groupe débarqua dans la grande salle et resta un moment sur le seuil à admirer les changements. Quel travail ! La première année fut gagnée par une joie troublante et elle abandonna les autres pour partir à la découverte de ce beau monde.


[504 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Winson
Gryffi en 2sd et Batteur
Gryffi en 2sd et Batteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 661
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Gryffondor en 2nd, Batteur & Vieux Membre
Age du perso : 12 ans
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Neutre
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   Ven 23 Nov 2007 - 15:49

*Halloween… Alors les sorciers aussi célèbre cette fête stupide ?? *

Damien était allongé sur sa couchette, il regardait sans voir le baldaquin de son lit. Une araignée tissait sa toile sur le velours du rideau. Le pré ado, les doigts croisés sous sa nuque, attendait patiemment l’heure du petit déjeuner. Non pas qu’il ait faim, mais il verra du monde, ça changera.
Ce soir avait lieu au château le fameux bal. Malgré que Damien soit en 2ème année, ce sera son premiers repas d’Halloween version sorcier.
(L’an passé, il était rentré chez lui pour les vacances et avait célébré cette fête de l’horreur selon les bonnes vielles tradition moldu : Déguisement de vampire assoiffé réclamant des sucreries sous peine d’envoyer un sort. Allez donc savoir pourquoi la vielle concierge de son village n’a pas appréciée de voir sa perruque léviter après avoir sèchement refusé de remplir le sac à bonbon de Damien…)

Un réveil, à deux lits de celui de Damien, se mit à sonner. Le Gryffondor ferma immédiatement les yeux, l’alerte était donnée. A peine eut-il les paupières closes que THE bazar commença. Les lits du dortoir, tels des taureaux de rodéo, se dressèrent sur deux pattes et entreprirent de désarçonner les pauvre Gryffi’ endormis. Damien, habitué à ce genre de réveil, s’était bien bordé de sorte qu’aucun mouvement de son corps n’était possible


- AAARRHHGG !!

Seith, un rouquin du dortoir, se retrouva projeté hors de son lit et s’écrasa lourdement sur le sol. La bataille ne faisait que commencer.
Si tôt que Seith ait touché le sol, un balai et un ramasse poussières se pressèrent de l’évacuer du dortoir : direction les douches !
Le voisin de droite de Damien, un dénommé Travis, fut lui aussi éjecté de sous ses couvertures mais réussi à amortir sa chute. Il pu donc se relever rapidement et ainsi éviter le balayage matinal.
Damien suivait la scène de son propre lit. Il était secoué dans tous les sens et sentais une nausée lui montait à la tête et son incapacité au mouvement l’empêchait de rejoindre Seth. Merci pour lui.


- FINITE !!

Un calme plat s’imposa dans le dortoir des garçons rebaptisé foutoire par le mobilier. Le deuxième voisin de Damien avait apparemment réussi à sortir sa baguette pour mettre fin à ce carnage.

- Tout le monde va bien ? Seth, ça va ?

Damien se dépatouilla de ses draps et mis pied à terre. Deux de ses camarades de chambres affirmèrent d’un bref signe de tête, un « Ouep » sortit de la salle de bain mais il manquait quelqu’un.

- Hey Kev’, tu fou quoi ?

Damien se précipita vers le lit autrefois situé en face du sien et souleva le matelas étalé sur le sol. Il vit avec stupéfactions Kevin pioncer comme un blaireau au milieu d’un tas de couverture.

La mâtiné se déroula ensuite assez sobrement. Malgré qu’aujourd’hui, les sorciers soient à l’honneur dans les deux mondes, les cours étaient assurés normalement. Mis à part la porte de DCFM qui refusa de s’ouvrir, obligeant le professeur Lupin à faire son cours dans les couloirs, quelques escaliers capricieux et des armures interdisant l’accès de certains passages si les élèves ne les rencontraient pas en duel, rien de bien important se produisit, la routine quoi.
Et le sujet qui occupait la majorité des conversations était bien évidement le bal.


- Alors Dam’, tu nous fais quoi cette année ?

Le rouge et or observa son ami les yeux rond et passa son chemin. Non mais et puis ‘cor quoi ?! Et puis d’abord, si les moldus se déguise en sorcier, les sorciers se déguisent t ils en moldu ? Le Gryff’ qui ne connaissait pas les traditions futiles des sorciers s’abstiendra donc de venir.

- Hé Winson, tu y va avec qui au bal ? Des rumeurs disent que tu aurais demandé à Johanie !
- La ferme Travis, une rumeur c’est justement une rumeur !

Vers 17h45, Damien regagna sa salle commune et fut stupéfait d’y voir une telle animation. Des gnomes, trolls, goules, fées, daemons et autres créatures discutaient joyeusement. La fameuse Johanie déguisée en espèce de strangulot croisé à un botruc s’approcha de lui.

- Hum… Damien, si ça te dit euh… on pourrait aller au bal ensemble non ?

Des filles gloussèrent derrière un fauteuil et le rouquin su de suite de qui venait la rumeur. Il s’abstint de répondre et couru se refugier dans son dortoir. Là au moins, il espérait avoir la paix. Mais en poussant la porte, quelle ne fût pas sa déception de le voir occupé par ses camarades de chambres. Seith avait troqué sa robe de sorcier contre un déguisement représentant Jack-O-Lantern, William était en Cupidon, Travis en Serial Killer et Kevin en arc-en-ciel (plus con tu meurs).
Damien traina des pieds jusqu’à son lit (revenue à sa place habituelle durant la journée) et aperçu une boîte en carton sellé d’un ruban d’orée. Il questionna les garçons du regard mais ils se contentèrent d’hausser les épaules. Damien déballa son paquet et découvrit un costume violet et un parchemin.


Citation :
Damien,
Ta tante et moi avons voulu t’offrir ce costume pour ton Halloween.
J’ai eu des échos disant que tu ne voulais pas participer au bal
Il en est hors de question ! Tu y vas, un point c’est tout.
Tu trouveras au dos du parchemin des formules utiles pour peaufiner ton déguisement.
Amuse toit bien,
Papa

Damien posa sa lettre sur son lit et farfouilla dans la boîte. Il en tira un tissu de soie violette, une paires d’ailles bordeaux et des sandales parme foncées.

*C’est pas vrai ça ! J’ai pourtant était clair nan ! Pas de foutu bal pour moi ><’*

- Winson, tu te magnes ou quoi ?! Fringues toi qu’on en finissent.

Le batteur ne s’était même pas rendu compte qu’il était restait bloqué sur l’étoffe de son costume pendant plus de 5 minutes. Il acquiesça du chef et s’enferma dans la salle de bain. Heureusement qu’il n’était pas si coquet qu’il n’y parait, autrement il n’aurait pas pu se changer. Tous les miroirs habituellement fixés sur le carrelage avaient sautés par la fenêtre et dansaient la conga dans le parc du château avec les porte-serviettes des Serdaigle, les pommes de douches des Poufsouffle et les lunettes de WC des Serpentard.
Enfiler l’uniforme, c’était facile. Damien avait réussi à ajuster son costume de euh… bah de quoi enfaite ? Fin bref, et il avait usé d’un sortilège de glue délébile pour fixer ses ailes au niveau de ses omoplate. Elles descendaient jusqu’à son bassin et se déployaient majestueusement à chaque mouvement d’épaules.


*Bon, voyons ces fameuses formules*

Damien regagna son dortoir et pris sa lettre.

Citation :
- Pour les cheveux, prononce la formule « converto color capillus » et pense très fort à la couleur voulut.

Le gryffi’ sortit sa baguette, la pointa suicidement sur sa tempe, ferma les yeux et dit :

- converto color capillus !

Des rires éclatèrent dans la chambré des deuxièmes années. Damien ouvrit un œil, puis deux et vis les garçons se fendre la poire en le pointant du doigt. Il fronça les sourcils, attrapa une mèche de son front et vit avec horreur une affreuse couleur rose fuchsia. Il s’empressa donc de recommencer, mais cette fois ci l’appréhension l’habitait. Il renouvela la formule et se retrouva cette fois avec les cheveux violet foncé, comme il le désirait.
Ce qu’il ne savait pas par contre, c’était que certaines mèches avaient refusées de changer de couleur et étaient restées rose…
Damien continua ses changements sans trop d’incidents (coloration des pupilles – une était violette, l’autre était resté verte et un allongement des cheveux – c’était un espèce de bordel capillaire composé de mèches bicolores et de tailles toutes différentes.)
Fin prêt, Damien sortit de son dortoir suivit de ses amis et du battre des ailes pour se frayer un chemin dans la foule de Gryffondor attendant l’heure.

À 19h, tous les Gryffondor descendirent de leur tour pour gagner la grande salle. Dans un couloir du 3ème étage, toutes les armures du château s’étaient alignées le long des deux murs et formées une espèce d’allée d’honneur. Peut être voulaient-elles rendre hommage au courage de ces élèves de se ridiculiser publiquement en se vêtant de costumes ridicules.
Damien, n’y fit pas très attention, mais d’autres étudiants eux en profitèrent pour fanfaronner en bombant le torse et en levant la tête le plus dignement possible. Mais les malheureux se retrouvèrent tête baissé et humilier. Les armures venaient de leur botter les fesses à coups d’éperons.

Lorsque toute la bande arriva devant les grandes portes de la grande salle, celles-ci s’ouvrirent sur un décor plutôt différent des autres jours – normal direz-vous, c’est Halloween ! -.
Damien suivait le peloton et pénétra dans le réfectoire, les yeux aussi ronds que deux vifs d’or. La beauté des lieux était spectaculaire. D’autres personnes étaient déjà là, et le rouge et or commença à les détailler du regard.
Le directeur du château, vêtu drôlement avait l’air légèrement décalé des autres. Légèrement car comparé au professeur de botanique assis un peu plus loin, Dumbledore avait l’air d’un chérubin. Mr Miller et ses extravagances tapaient dans l’œil de n’importe qui. Son uniforme de joueur de quidditch et son balai installé devant une assiette avait de quoi faire rire un mort.
Des élèves aussi étaient déjà présent, surement des préfets ! Toujours prioritaire ceux là…
En les regardant plus attentivement, Damien se mit à applaudir. Des visages se tournèrent vers lui mais il s’en fichait. Les costumes des préfets étaient bien trop sublimes pour les ignorer !
Une femme – chat, une chaussette géante, un ange d’une beauté à coupé le souffle et j’en passe ! Décidément, ces préfets seront toujours supérieurs aux autres.
Le batteur cria un «
Whouahh ! » suivi d’un sifflement admiratif en direction des préfètes. [Super groupie arrive ! ^^]
Une démone qui était arrivé presqu’en même temps que Damien paraissait aussi époustouflé que lui par ce bal.


*Bon bah voilà, je suis venu je peux repartir !*

Le 2ème année commença à faire demi-tour mais Travis le Tueur en série le tira par les ailles et l’entraina à une table encore vide.

- Aller Winson quoi ! Profite un peu, regarde toutes ses jolies filles qui n’attendent que de rencontrer un bel étalon. Tu avais l’air plutôt enthousiaste y à pas deux minutes !

Le blond fit un clin d’œil et se dirigea vers une harpie à quelques tables de là. Damien soupira. Ce mec ne changera donc jamais !

[1 761 mots]



Admin : oO T'as pas honte de nous dire que ça allais être nul !!! Z'en veux encore *_* (Me demande au final si je vais pas être la groupie -_-'). J'adore !!! Encore ! Encore ! 'Cor ! 'Cor !!!!! Hum.... bon ok, je sors et vais rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Miller
Directeur de Poufsouffle "un peu fou"
Directeur de Poufsouffle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 29
Maison, Camp, Poste : c\\\\\\\'était Gryffyfy =D
Sort préféré : Cafeum Cali (faire apparaître du café quoi XD)
Age du perso : 21
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: il a oublié
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   Mar 4 Mar 2008 - 22:27

L’heure, une chose fascinante. C’est comme un petit déclic régulier, mais ça tourne en rond. On croit que le temps s’arrête, mais on a tout faux. D’autres fois, on croit qu’il a une limite, mais c’est une erreur puisqu’il continue à tout jamais.

Erich regarda sa douce brindille qu’il avait trouvé dans la vieille pièce du cinquième étage qui servait de remise pour les trucs usagés. Il l’aimait tellement bien sa belle… hum balaiE, qu’il lui fit un doux sourire, simplement pour oublier le fait que leur histoire était faussement comptée. C’était pire encore que d’avoir la certitude d’un amour impossible, d’une amitié qui doit s’éteindre. Là, dans le cas présent, à la lumière des ventres de citrouilles évidées, Erich savait que leur belle amitié ne tenait qu’à une fibre, un seul morceau retenait le somptueux rideau qui allait doucement recouvrir la lumière de leur bonheur et tapisser d’une glaciale pénombre leur union.

- C’est bien entendu pire que rien. Tu devrait bien le savoir, toi, quand tu étais dans ta prison tout là-haut, c’était pire que tout, tu aurais dû être détruite. J’ai tord?

Mais qui ne dit mot consent. Le balai n’était qu’un simple balai dont la magie s’en allait graduellement, pas étonnant qu’il soit rentré dans une fenêtre l’après-midi même, le pauvre fou... Encore heureux que la fenêtre eut été ouverte par ce temps-ci de l’année où les courants d’air se faisaient de plus en plus fréquents et frais!

- Tu peux me dire l’heure, s’il te plait?

Erich attendit patiemment une réponse. C’était d’ailleurs à ce moment-là qu’un ange vint faire son apparition : Erich avait été suffisamment sage qu’il avait eu droit à une apparition, vous vous rendez compte! Bref, une fois que la petite entrevue avec la juge aillée fut coupée court, Erich s’était… si mes souvenirs sont exacts (allez hein je fais un effort j’ai écrit ça la semaine passée… flemme d’aller vérifier XD) … Le cher professeur de botanique, qui amusait beaucoup plus la foule que son subconscient implorant, s’était mis debout sur la table parce qu’il voulait que la journée se finisse en effet. Il avait été outré de voir que sa cavalière ne lui avait pas donné de réponse à sa question sur l’heure, il avait même dû regarder par lui-même! Il allait faire une scène de ménage, c’est moi qui vous le dit! (hahaha balai / ménage, la poignez-vous? Haha / sort)

- Je vois qu’en ce qui concerne notre échéance mensongère qui nous illusionne de bonheur, je suis bien le seul en m’en soucier! Pourquoi ne m’avez-vous pas répondu!? Vous n’avez pas ri suffisamment en ma compagnie, je ne vous ai pas assez diverti? Pourtant quand je passe dans un corridor, tout le monde est secoué et je n’ai même pas eu à soupirer une seule paroles! Tandis que vous, Miss Capricieuse, vous aviez tout, vous aviez le temps et le bonheur, confondus dans un même élément, moi, je crois. Et vous n’avez même pas daigné me retourner un sourire. Je vous respectais non pas pour ce que vous étiez, car vous n’êtes même plus en mesure de vous rendre sur le marché, mais pour ce que vous avez été et ce que vous pouviez être!

Le professeur respira un grand coup. Il était profondément déçu.

- On doit toujours avoir une raison pour apprécier, c’est le défaut des hommes. Alors je croyais que vous… enfin que vous, puis que vous n’êtes…

Mr Miller, juché sur la table où il n’avait pas mangé, fut comme saisit d’une illumination. Vous savez, là, ce genre de petit éclat de génie comme il en a juste avant ses « grandes entreprises »… Il sortit sa baguette avec un geste vif… bon ça y’est, les enfants mettez-vous à l’abri… >< mais non, voyons ce n’est pas à la horde de démons qu’il en voulait, c’était à la fin, à l’ignorance.

- On fait comme si de rien n’était. On ne fera plus rien. J’avais dit vrai, je crois; À tout il n’y a pas de date limite propre, il n’y a que le cercle vicieux de la désillusion : la raison, celle qui pousse les hommes à agir.

C’était bien dit, avec une sorte de grandiloquence chevaleresque comme on n’en voit que dans les films ou aux Trois Balais XD. Et avec un mouvement du bras droit tel le vaillant guerrier brandissant son arme, le joueur de Quidditch qui enseignait la botanique fit faire de la lévitation au Comète 107. Le temps emmenait le bonheur, mais le faisait perdre à la fois dans une éternité qui semblait recommencer dans un oubli neuf et frais : il fallait se faire une raison. Avec un geste sec du poignet, Erich fit aller le moyen de transport à toute vitesse, en ligne droite, jusque vers la porte de la Grande Salle. La porte n’était pas ouverte, mais le projectile n’était pas à son niveau de toute manière. Il se dirigeait droit vers le sablier au-dessus de la porte (j’en met un bon…), celui-là même qui indiquait l’heure qu’il était : ??h17.

Le demain d’aujourd’hui était le présent. L’hier du lendemain était déjà passé peut-être. Le balai avait rencontré de plein fouet la cruche de sable, autant pour le verre que le contenu. Un éclat de bruit et une détonation de débris, ça ressemblait davantage à un feu d’artifice brun et or qu’à une vengeance. Quelqu’un à ce moment-là venait d’ouvrir les portes de la Grande Salle pour y faire son entrée… le nouveau venu allait sans doute recevoir une surprise sur les épaules… XD.

[Alors on le termine, ce bal? ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: * Bal d'Halloween *   

Revenir en haut Aller en bas
 
* Bal d'Halloween *
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecole Poudlard :: Archives du forum :: Archives du fofo-
Sauter vers: