AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]

Aller en bas 
AuteurMessage
Erich Miller
Directeur de Poufsouffle "un peu fou"
Directeur de Poufsouffle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 29
Maison, Camp, Poste : c\\\\\\\'était Gryffyfy =D
Sort préféré : Cafeum Cali (faire apparaître du café quoi XD)
Age du perso : 21
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: il a oublié
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Jeu 27 Sep 2007 - 21:31

*35…36…37…38…39…40…41…42…42…heu non,43…44…*

C’était un matin gris, la rosée était presque gelée, il faisait plus froid que d’habitude, la saison chaude faisait ses valises. Il y avait une faible brise qui venait jouer à tout bout-champ dans les cheveux brun clair du professeur de botanique qui avançait très lentement. Il semblait préoccupé et il regardait par terre, murmurant des choses qu’on ne pouvait entendre. Il se trouvait dehors et marchait sur le chemin pavé de pierres qui menait à la serre numéro 1.

*…69…70…71…72…72… heu non, 73…74…75…76…*

Il commença à pleuvoir faiblement et quand une goutte de pluie vint s’écraser sur son nez, Erich leva les yeux aux ciel pour la première fois qu’il était sortit dehors. Il s’était immobilisé au milieu du chemin, la tête en l’air, fixant les sombres nuages de ses yeux perçants et de son regard vide.

-Ne pleurez pas, c’était un accident… et je suis parti, vous ne voyez pas? Arrêtez de pleurer, ce n’était pas vraiment ma faute, elle était consciente du risque qu’elle courait…*

Ses derniers mots s’échappèrent doucement de sa bouche, comme s’ils mouraient instantanément au contact de l’air frais et humide. Puis, il baissa la tête, son sourire était parti avec ses souvenirs. Son regard tomba à nouveau sur le pavé de pierres, alignées une à la suite de l’autre.

*Bon, reprenons… 1…2…3…4…5…6…7…8…9…10…11…12…12…heu non, 13…*

Il s’était remis à avancer du même pas lent, comme s’il n’avait jamais été interrompu. Quand tout d’un coup, il arriva devant une porte de verre, celle de la serre numéro 1. La pognée avait l’aspect d’une tête, sculptée en pierre grise. À l’approche de l’enseignant, elle se mit à parler.

- Quel est le mot de passe?

Sa voix était grotesque, mais la tête de pierre avait des yeux à vous faire conserver le respect… on ne sait jamais ce qu’une porte est capable de faire… La question avait surpris Erich et il essayait bêtement de se rappeler en quoi elle consistait…

*Une porte…parle? Ha oui, c’est vrai, on m’avait parler de ça… pourquoi donc, déjà? Pour ne pas que tout le monde y entre à sa guise… mais il n’y a pas vraiment d’inconvénients… ce n’est qu’une pognée… peut-être qu’elle mord… mais qu’est-ce qu’elle vient de dire, déjà?*

-Alors, quel est le mot de passe, Monsieur?

*Monsieur? C’est ça le mot de passe? Mais quel mot de passe? Ha oui, j’avais oublié, on m’avait parlé de ça… pourquoi donc, déjà?*

Dans sa tête, le pauvre homme voyait toujours le même film, quelqu’un qui lui avait donné un poste, mais il ne se rappelait plus pourquoi, et qui lui expliquait tout ce qu’il aurait à faire…

Citation :
- … et n’oubliez pas, Erich, vos serres sont protégées d’un mot de passe qui changera à tous les mois… pour commencer, ce sera Chaudron Galant…

- Ce sera Chaudron Galant, n’oubliez pas que les classes sont déjà commencées…

Le professeur se retrouvait devant la porte ouverte et récitait des mots dont il ignorait le sens, jusqu’à ce qu’un rayon de lumière (hj: il fait toujours beau dans la serre, sauf la nuit) vienne lui tomber dans l’œil et le saisir par surprise.

-Oh! Mais où suis-je?

Il alla au fond de la serre, là où l’endroit était dégagé. Il y avait quelques tables et un long tableau noir. Tout autour de la « classe » il y avait des bacs à plantes, on aurait dit qu’il se trouvait au cœur d’une forêt, ou plutôt d'un boisé puisque la Forêt Interdite semblait beaucoup plus menaçant, opaque et obscure que la serre, qui était humide, claire, lumineuse et chaude. Le professeur s’appuya contre une table et se gratta le dos avec sa baguette magique.

*Ha oui, c’est vrai, je suis le nouveau professeur de botanique… je devrais le dire aux élèves qui commencent déjà à renter…*

Il salua donc les nouveaux arrivants, un peu confus, et il leur dit de sa belle voix :

- Je suis le nouveau professeur de botanique, vous le saviez?

Son regard vide et égaré resta livide pendant une bonne fraction de seconde.

-Erich Miller!!! Je suis enchanté de vous connaître!


Il avait presque crié, tel un hystérique, mais Erchi n’était pas un être naturellement excentrique, comme il l’avait dit lui-même, il avait été enchanté… ou plutôt ensorcelé, mais la chose n’était pas réparable, du moins, personne n’avait réussi à le ramener. Toutefois, il était suffisamment autonome pour ne pas être incarcéré à Ste-Mangouste, alors c’était plutôt bon signe.

-Qu’est-ce que vous pensez que vous allez voir cette année?

Il posa la question à la classe avec intérêt, comme s’il ignorait lui-même la réponse. Les élèves arrivaient en plus grand nombre, la sonnerie du début des cours n’allait pas tarder…


Dernière édition par Erich Miller le Lun 2 Juin 2008 - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Penthéra
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3109
Age : 33
Maison, Camp, Poste : Serpentard, Elève de 5ème & Préfète, Ecrivaine
Sort préféré : Accio & Incarcerem
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 11/11/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Indécise... Elle préfère son propre camp.
Sang: Sang-pur
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 30 Sep 2007 - 11:37

La cinquième année se réveilla à l’aube comme à son habitude, elle s’extirpa de son lit en quatrième vitesse et elle courut se préparer dans la salle de bain avant que l’une de ses camarades n’ouvre un œil. Un quart d’heure plus tard, fin prête, elle repassa dans la chambrée en ajustant son uniforme et le plus silencieusement possible elle alla récupérer son sac avant de se sauver dans la salle commune.
Il était encore tôt et seuls quelques insomniaques chroniques déambulaient dans la grande pièce aux murs de pierres grises. Le feu éclairait doucement la pièce et Kay se surprit à trouver le tableau sympathique. Mais pas le temps de traînasser, les autres serpents n’allaient plus tarder à se lever eux aussi et mieux valait pour elle être très loin à ce moment là.


* Allez, un détour par la grande salle et puis j’irais attendre le début du cours dans le parc. Je ne devrais pas y être embêtée et puisqu’on commence par Botanique avec le nouveau prof je serais tout près *

Ce qui fut pensé fut fait ! Les jambes de la demoiselle se mirent en marche pour se rendre à la salle de petit déjeuné, elle poussa la porte un peu fort mais heureusement à cette heure il n’y avait quasiment pas un chat. Elle s’attabla dans un coin reculé de la table des Verts & Argents pour boire un café noir. Alors qu’elle finissait sa tasse la grande porte s’ouvrit et un petit groupe de troisième année de sa maison entra la tête haute.

* WARNING !!! Le reste du troupeau ne va plus tarder à se pointer aussi. Alerte rouge faut déguerpir, et viiiiiiiiiiiite !!!! *

La Préfète se leva d’un bond et attrapa un croissant, son sac passé en bandoulière elle fila comme une comète vers la sortie. Le hall fut traversé tout aussi vite et elle ne calma le pas qu’en arrivant au beau milieu du parc.
Elle soupira soulagée d’avoir une fois de plus évité tout le monde en cette matinée un peu fraîche. Elle se rendit jusqu’à la serre numéro un et elle s’installa sur un banc un peu à l’écart. De son sac elle sortie un livre et elle se plongea dans la lecture en attendant que le temps passe.


***

* Rhaaaa mais zuuuuuuuuut heu !!! V’là qu’il pleut maintenant !!! J’ai la poisse là ! Bon je fais quoi, hors de question que je retourne au château maintenant que je suis là ! Qu’elle heure il est au faite ? Déjà ! Bon avec un peu de chance le prof de botanique est arrivé et la salle est ouverte. Je serais à l’abri et puis quand il faut y aller il faut y aller. *

Kay se leva donc en maugréant et elle remisa son bouquin dans son sac. En traînant un peu elle s’engagea dans le chemin qui conduisait à la serre, elle vit à l’entrée du château quelques petits groupes qui n’allaient surement plus tarder à la rejoindre.
Elle entra dans la pièce ou la température était bien meilleure, elle fila s’asseoir à la première place libre et elle soupira une fois installée. Elle salua rapidement le professeur et elle commença à sortir ses affaires en attendant le début du cours.
Elle était un peu étonnée du comportement du professeur, il paraissait légèrement… heu… cinglé. Mais si Dumbledore l’avait engagé c’est qu’il ne devait pas être bien dangereux nan ? Kay jugea qu’il valait mieux se faire discret aussi se planqua-t-elle un peu derrière ses bouquins en laissant les autres élèves réagirent.


[598 mots]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magie-poudlard.niceboard.com/
Abby Steevens
Poufsouffle en 5ème & Attrapeuse
Poufsouffle en 5ème & Attrapeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Elève et Attrapeuse, Poufsouffle
Sort préféré : Reparo et Silencio ^^
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 19/01/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Le bien...
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 7 Oct 2007 - 22:35

* JE VAIS ETRE EN RETARD HEU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! *

C’est pour ça qu’Abby sorti de la salle de bain du dortoir de la cinquième année de Poufsouffle comme une furie.
D’abord son réveil n’avait pas sonné à cause des dérèglements du château, ensuite elle avait du se battre avec son lit pour s’en extirper quand ses camarades avaient finir par avoir pitié d’elle et l’avait donc réveillée. Ensuite elle avait prit une douche rapidement car le pommeau était tout à fait joueur ce matin et il préférait asperger le mur qu’elle !
Enfin elle avait eu un peu de tranquillité pour s’habiller, si on enlève le fait que sa dernière jupe avait été brûlée par une élève maladroite en potion et qu’elle devait donc se pointer en cours avec l’un de ses nombreux jeans troués. Heureusement elle avait une autorisation signée pour être habillée ainsi lors des cours le temps que la peste en question ne lui repaye un uniforme. Elle avait donc passé la robe noire réglementaire en pestant puis elle s’était échappée dehors en courant comme une attardée, oubliant son sac au passage.


* Demi-tour toute, courrage intense, récupérage du sac, retournement pour foutre le sac sur le dos, recourrage inverse pour sortir et hop, direction la grande salle !!! *

C’est en dérapant à cause de ses baskets mal attachées qu’Abby pénétra dans la salle dédiée aux repas. Elle patina un peu jusqu’à sa table et elle se laissa tomber sur le banc le plus proche comme un sac à patate, déjà fatiguée de la matinée qui ne faisait que débuter.
Après avoir avalé son petit déjeuné en quatrième vitesse en évitant les aliments qui volaient parfois, ce qui d’ailleurs n’étonnait plus personne, la jeune fille attrapa une brioche et se leva pour un nouveau sprint vers son premier cours… dont elle avait zappé le nom d’ailleurs.
La Poufsouffle pesta et souffla mais elle s’arrêta net dans le hall le temps de piocher son emploi du temps dans la poche avant de son sac.


* Ah ben ouais, botanique !!!! Comment j’ai pus oublier l’une de mes matières favorites ! Quelle cloche ! En plus c’est un nouveau prof ! *

La cinquième se remit donc à courir maintenant rassurée sur le chemin à prendre, elle traversa le parc comme une flèche en évitant quelques petits groupes qui papotaient et c’est essoufflée et un peu rouge qu’elle débarqua dans la serre numéro un.

- Bonjour !!!

Après son tonitruant salut, la demoiselle alla se poser dans un coin en observant le professeur. Elle était arrivée alors qu’il se présentait et elle décida donc de ne pas trop se faire remarquer. Elle s’installa en vitesse en médita sur la question posée, qu’allaient-ils étudier ? Elle espérait des plantes originales et sympas, des plantes qui pouvaient servir dans la vie de tous les jours, des plantes marrantes et puis aussi les dangereuses, pour pouvoir les reconnaitre. En cinq ans Abby avait eu le temps de soigner sa timidité maladive mais elle n’aimait toujours pas parler en cours aussi resta-t-elle muette.

[511 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia KACH
Gryffi en 5ème & Préfète
Gryffi en 5ème & Préfète
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1466
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Préfète de gryffondor
Sort préféré : Leviscorpus
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 29/12/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: le bien
Sang: Sang-pur
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Sam 1 Déc 2007 - 21:34

Malicia était la dernière dans le dortoir des cinquièmes années lorsque la sonnerie des débuts de cours retentit. Ce matin comme presque tous les matins, elle n’avait pas eu envie de se lever. Finalement elle s’était décider à mettre ses mains par terre pour descendre de son lit en baldaquin.
Rien n’étonnait dorénavant ses camarades sur les agissements de la jeune préfète.
Malicia n’y pouvait rien elle n’était pas du matin, mais plutôt du soir, s’il ne tenait qu’à elle, les cours commencerait à partir de 11h du matin. Mais une jeune Gryffondore collé toutes les semaines, voir tous les jours, n’avait point son mot à dire.

Quoi qu’il en soit, la sonnerie avait retentit et la jeune fille devait finir de se préparer. Elle avait presque finit de se maquiller et une brosse à cheveux ensorcelés la coiffait pendant ce temps. Une fois les finitions qui paraissent subtile pour elle mais pas pour les autres achevée, elle se dirigea vers la salle commune.
Arrivée au tableau elle se rendit compte que son sac était encore dans le dortoir. Avec un sortilège d’attraction rapidement effectué, elle pris son sac et le mis sur elle.

Elle rangea sa baguette dans son joli uniforme, et regarda sa montre. IL était 8h00, les cours commençait à 8h00.
Un esprit normal se dirait que quoi qu’il arrive, elle arriverait un quart d’heure à la bourre. La tours des Gryffondore étant haute et pas vraiment du côté des serres, même en courant elle finirait en retard.

Malicia était calme, pas du tout stresser par le temps. Elle se dirigea vers la fenêtre et pu constaté qu’il pleuvait un peu. Elle souffla et regarda les nuages légèrement gris.


-Si j’y vais maintenant, j’éviterais peut-être une averse…


Elle ouvrit la fenêtre de la salle commune, heureusement pour elle, plus personne n’était encore dans la salle commune.
Elle recula un peu, enfourcha son balai qu’elle avait au préalable descendu avec elle, vous savez, elle a oublié son sac mais pas son balai.

La jeune fille était maintenant dans le ciel, pour aller au cours de Botanique. C’était pas la première fois qu’elle le faisait, puis allez en botanique et en Soin des créatures magique, la fatiguait moins en balais que de parcourir le château.
Lorsqu’elle vue les serres,(ce qui ne pris pas tellement de temps, au pire 2 minutes), elle piqua vers le sol. Les buissons qu’il y avait à coté des serres étaient bien utiles parfois pour cacher les balais.

Au niveau de la serre n°3 elle posa son balais, et courue vers la serre n°1. Elle ouvrit délicatement la porte et se faufila discrètement dans les rangs. Elle s’assit là où il y avait de la place. Apparemment elle devra partager sa table avec une Serpentard. Elle sortit sa baguette, allongea ses coudes sur la table pour y enfouir sa tête. Là où elle était le professeur avait pu la voir entrer, certes, mais son comportement pouvait demeurer inaperçu, puisqu’elle était plus ou moins cacher par des élèves.

Le professeur posa une question, très utile.


-Qu’est-ce que vous pensez que vous allez voir cette année?

Malicia n’en avait aucune idée, mais….Elle releva comme même la tête.
Après avoir rapidement évalué le professeur du regard, elle réfléchit à sa question.
Malicia était loin d'être de ces élèves qui levait la main pour répondre, sauf en potion, ça lui évitait le double d’heures de colles cette petite politesse.


-On va étudier les plantes mortelles pour les servir sur un plateau d’argent. Ainsi on pourra être dispensé de certains cours pendant le remplacement ?


[589]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calaelen Sweetpea
Serdy en 4ème
Serdy en 4ème
avatar

Masculin
Nombre de messages : 62
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Serdaigle en 4ème
Age du perso : 14 ans
Date d'inscription : 27/11/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp:
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Sam 1 Déc 2007 - 23:30

Le soleil avait posé un jour de congé ce jour là. Un épais brouillard flottait dans le parc de Poudlard. C’était l’automne, il ne fallait donc pas s’étonner du temps.
Dans une des tours du château, des élèves s’affairaient telle une fourmilière en pleine action. Dans cette fameuse tour étaient réunis les plus érudits des ados : Les Serdaigle.
L’un d’eux, Calaelen, ne semblait pas se soucier des déplacements des autres. Il était confortablement installé dans un fauteuil de la salle commune, le nez dans un bouquin, comme à son habitude.


- Hé toi, le blond là !

Cal’ releva la tête, impassible par le ton qu’avait employé la personne.

- Bouges toi, si on perd des points par ta faute, tu regrettas d’être un sorcier, moi je te le dis !

Le 4ème haussa les épaules et replongea dans sa lecture. Les menaces il s’en fichait comme de sa première claque. L’habitude peut être. De toute façon, il était prêt depuis un bail ! Levé depuis l’aube, il avait eu tout le temps qu’il voulait pour se préparer. Là, il n’avait plus qu’à prendre son sac et filer en cours.
Mais comme il rester encore 10 minutes avant le début du cours, il avait le temps de terminer son chapitre.
Une fois fait, il rangea son précieux livre sur une étagère de la bibliothèque de la salle commune et attrapa son sac : Direction les serres !

En chemin, Calaelen eu droit à quelques moqueries comme « Hé le borgne, t’as de beaux yeux tu sais ! » et a des compassions exaspérantes comme « Ooohhh ! Le pauvre regarde ! Ca fait mal ? » ou encore « Je suis désolé pour ton œil, ça doit pas être évident tous les jours ! ».
Mais il avait appris au bout de 4 ans d’étude à Poudlard de faire abstraction de tout ça. Les gens ne pouvaient pas comprendre et surtout moins être désolé pour lui. C’est vrai quoi, ils n’étaient pas là le jour de l’accident. Ils ne savent même la cause alors a quoi bon blablater pour rien, si ce n’est blesser plus profondément.

Une fois dans le hall, le bleu et argent ferma son blouson et s’aventura à l’extérieur. Le brouillard empêchait de voir à moins de deux mètres et des rafales de vent fouettaient tout ce qui se trouvait dans le parc. Calaelen mit pas moins de 3 minutes à trouver le chemin des serres. Heureusement, l’intérieur était beaucoup plus accueillant !
Le professeur était déjà là et quelques élèves faisaient également acte de présence. Le blond se fit le plus discret possible et s’assit dans le fond. Il ne voulait pas trop attirer l’attention, à quoi ça servirait hein !


- Je suis le nouveau professeur de botanique, vous le saviez ?

Bien sûr qu’ils le savaient ! Que ceux qui n’ont jamais entendu parler du professeur Miller lèvent le doigt !
Le Serdy de-zippa son manteau et attendit la suite.


- Erich Miller !!! Je suis enchanté de vous connaître !

Nous de même chère professeur, mais s’il vous plaît à l’avenir, évitai de crier dès le matin !

- Qu’est-ce que vous pensez que vous allez voir cette année ?

Bonne question. Cal’ se redressa sur sa chaise, avide de savoir ce que les autres allaient répondre. Ce n’est surement pas lui qui lèverait la main !
Une adolescente quelques tables plus loin répondit sarcastiquement. Le 4ème fronça les sourcils, pour qui se prenait-elle à répondre ainsi.
M’enfin, à chacun ses opinions. Calaelen sortit ses affaires, trempa sa plume dans son encrier et gratta sur son parchemin. C’est ce qu’il faisait toujours avant que le cours ne débute vraiment.


[617 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Miller
Directeur de Poufsouffle "un peu fou"
Directeur de Poufsouffle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 29
Maison, Camp, Poste : c\\\\\\\'était Gryffyfy =D
Sort préféré : Cafeum Cali (faire apparaître du café quoi XD)
Age du perso : 21
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: il a oublié
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 2 Déc 2007 - 4:12

Citation :
-On va étudier les plantes mortelles pour les servir sur un plateau d’argent. Ainsi on pourra être dispensé de certains cours pendant le remplacement ?

La classe semblait plus remplie soudain, mais peut-être était-ce aussi une illusion crée par les vitres de la serres et ses incroyables reflets qui rebondissaient de toutes parts et sur toutes choses, mobiles ou non, à moins qu’elle furent tapies dans l’ombre comme de vieux reptiles au ventre avares. Erich venait toutefois d’entendre une réponse, et celle-ci n’était pas une simple impression. Il analysa un peu la phrase ou du moins ce qu’il en avait compris, mais le regard du jeune homme tomba sur un petit blond assis dans le fond, tout emmitouflé de buées de savoir que lui ignorait bien entendu. Point de jalousie dans l’âme paisible comme un lac subissant continuellement une rafale de Beaufort 0.0001, Mr Miller ne se froissait aucunement de l’ignorance dont il ignorait même son affliction. En fait, c’était comme s’il était tombé subitement dans la lune et quand un petit nuage de parole vint lui frôler les oreilles, l’homme s’était redressait, mais toujours incapable de décoller ses yeux brun du jeune Bleu et Bronze qui était là, dans le brouillard qui ressemblait à une incertitude pour Erich… probablement que pour le reste du monde, l’univers tout entier même, c’était pourtant de la certitude absolue…

-Sérieusement? Moi qui croyait qu’il fallait vous faire voir simplement les plantes élémentaires!

Le professeur de Botanique n’avait pas trop compris la dite blague de la Gryffondor assez audacieuse parce qu’il avait une image de salade dans la tête. Tout en écoutant la proposition des plantes mortelles, laissez-moi vous dire ce la vinaigrette sera forte…

L’homme porta une main à sa nuque, un peu mal à l’aise… il fallait qu’il donne un cours, mais il ne se souvenait plus vraiment ce qu’il voulait montrer à la classe… Son regard absent alla se poser sur une rangée de citrouilles, un bac remplis de champignons pour les deuxièmes années puis d’autres petits végétaux à l’allure trop louche pour qu’il fut décrit ici.

Ok, je vais le faire quand même ^^ : petits et boursouflés, voilà comment était l’aspect général de ces petits mystères verdâtres. Parce qu’évidemment, ils affichaient tous cette fière couleur si significative à la botanique… quoi qu’on pourrait facilement créer controverse par cette affirmation peu diplomate aussi reportons notre attentions sur les petits bidules à piquants. Oui, tels de petits cactus souffrant d’embonpoint, ils étaient compactés ensemble dans une sorte d’étagère qui était fermée par un vitre où une clef en vieux fer oxydé pendait tout à l’extrémité. Ce qui était marrant avec les petites choses, c’est qu’elle grelottaient tous à l’unisson comme si elles avaient froid, mais malheureusement rien ne pouvait les réchauffer, rien ne pouvait les rassurer, ni les caresser pour leur apporter confort, car les plants épinés avaient de bons arguments même s’ils ne les voulaient pas et ces arguments contenaient un quelconque venin qui donnaient des hallucinations fortes à n’importe quel type de sorciers.

L’enseignant tapa des mains à quelques reprises parce qu’il jugea qu’il en était bon ainsi et il se leva sur la table centrale.

*C’est mieux pour la vue d’ensemble, l’ensemble comporte le tout, et comme je ne veux rien manquer parce que ce serait dommage, je préfère tout faire pour voir plus loin que le bout de mon nez… encore faudrait-il que je me l’arrache… je risque de ne rien sentir de toute façon, non?*

Heu non Erich, tu te clames et tu oublie ça, ok? Tu vas garder ton nez dans la figure, d’ailleurs, je ne saurais même pas où le mettre après… n’empêche que ça serait drôle un nouveau perso portant comme nom : nez de Miller XDDD… bon, je me tais et on retourne à la petite serre paisible qui s’était figée pendant cette courte parenthèse.

À ce moment là, la cloche sonna enfin dans sa tête, vive le décalage hein?, et il s’éclaircit la gorge pour parler d’une voix forte, oui il va crier le matin XD :

-Peuple assoiffé de connaissances! Oui, vous bande de petits, parce que je suis plus grand que vous; aujourd’hui, comme premier cours, je vous présente l’enfer!

Cela n’avait rien avoir avec la matière bien entendu… heu attendez une minute… mais si… O.O Erich… tu dis quelque chose de logique?! Rah je suis fier de toi, brave petit ^^… ok chut je continue …

- Qu’est-ce que l’enfer, jeunesse? Et ne dites pas « la vie » parce que vous ne savez rien (nah Erich est pas ce genre de prétentieux qui se croit vraiment… voyez la suite), si vous dites « la vie », c’est parce que vous savez, nécessairement! Aussi sachez que dans ce cours, comme dans le monde, le monde qui est tout, vous savez, il n’y a rien de juste ou d’injuste, bien que tous et chacun s’efforce de trouver le vrai. Mais je vous demande ceci, en plus de savoir ce qu’est l’enfer, jeunes gens, et pour cette question, vous pouvez y penser parce que c’est une bonne chose de réfléchir, ça nous permet de poser un miroir devant soi et d’apprendre à se connaître… aussi, disais-je que le vrai est donc un but dans la justice et la noblesse de l’homme, sorcier ou non, bien que ce soit oui pour vous, alors, je demande à vous sorciers… en formations, bien que déjà formés puisque vous avez basculées dans le monde de la vie, oui, le monde qui est tout et la vie qui l’est probablement autant, je vous demande ce qui est faux puisque sachant ce qui est faux, on procède par élimination pour trouver ce qui est vrai. Aussi, le faux étant le pas correcte, il s’agit du mal, mais qui est suffisamment juste pour établir de telle limites? Je ne sais pas aussi, je vous demande de bien y penser… ou de mal y penser… bien-mal, juste-injuste, vie-mort, enfer-paradis-vie…

*Je… Je … je ne sais plus…*

Erich s’était perdu, comme s’il avait pris de travers une rampe de lacement et qu’il s’était arrêté à peine quelques mètres avant le grand saut périlleux… Quelle prouesse..

- L’enfer? Si vous dites que c’est ce que vous allez dire, est-ce nécessairement mal, puisque rien n’est réellement mal puisque la justice ne prône rien…L’Enfer avec un grand E, nom d’une licorne, c’est quoi? Vous le savez?!

Un peu emporté, le professeur avait ses cheveux blonds un peu plus de travers et dans les aires, lui conférant une petite touche excentrique supplémentaire, agrémentée bien entendu de son regard perdu de la fin du monde de vie où aucune justice n’était venue à son aide pour le délivrer du mal que lui avait fait un infernal de trou noir.

Je me suis emporté, je crois… 8-S et puis là j’ai pas trop le temps de me relire ou de mettre ça avec des couleurs alors je vais repasser demain… je file!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Winson
Gryffi en 2sd et Batteur
Gryffi en 2sd et Batteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 661
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Gryffondor en 2nd, Batteur & Vieux Membre
Age du perso : 12 ans
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Neutre
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 2 Déc 2007 - 14:37

La grande salle était pleine. Les cours débutaient dans moins d’une demi-heure, les élèves profitaient donc des derniers moments libres avant d’aller en classe. A la table des Gryffondor, un garçon d’une douzaine d’années terminait sa nuit dans un plateau de tartines à la confiture. Des éclats de rire résonnaient autour de la table. Personne ne voulait le réveiller, mais c’était tellement drôle que même avec la meilleure volonté du monde, ils ne le ferraient pas.

Mais de part leur discrétion de troll, le petit garçon se réveilla. Il avait les yeux bouffis pas le sommeil mais pas seulement : Des tartines étaient restées collé sur sa figure et de la confiture de groseilles et de mélasse engluaient ses cheveux rouges. La partie de rigolade des Gryffondor reprit de plus belle et les élèves d’autres maisons qui passaient par là les rejoignirent avec plaisir. Le garçon lui ne comprenait pas la cause d’une telle joie et il fronça les sourcils. Un morceau de pain dégringola. Tsunami de rire comme vous l’aurez deviné.

Le garçon qui n’était autre que Damien passa sa main sur son visage et pu constater l’ampleur des dégâts. D’autres tartines se décolèrent mais le batteur n’en restait pas moins barbouillé. Il attrapa sa serviette et essuya comme il pouvait sa tête. Comme il ne voyait pas se qu’il faisait, il en restait un peu et se ne serait surement pas les autres qui le lui diraient. Le pire, c’était ses cheveux. Mais il n’en savait rien.
De toute façon, ça lui apprendra à veiller tard le soir dans sa chambre à jouer à « loup y est tu » avec les gars de sa chambre…
Damien qui pensait s’être débarrassé de la substance fruitée pris ses affaires et sortit de la grande salle. Le cours de botanique allait commencer et il ne voulait pour rien au monde manquer son cours préféré. Car oui, pour ceux qui l’aurait oublié, Dam’ est un mordu de la nature.

Une fois dans le parc, Damien pressa son pas. Le temps était on ne peut plus pourri et le mélange flotte/confiture, ça fait pas bon ménage… Il arriva assez rapidement à la serre n°1 et pénétra à l’intérieur en même temps que les autres. Ahhh comme ça fait du bien un peu de chaleur et cette présence de flore ne peut que faire monter le moral d’un être humain.


- Bonjour Monsieur !

Après avoir salué son professeur, Damien fit un signe de tête aux élèves qu’il connaissait plus ou moins et s’installa vers l’avant. C’était le seul cours ou il n’essayait pas de mettre le plus de tables possible entre lui et le bureau de l’enseignant.
Les formalités commencèrent avec les présentations et tout le tralala.
Lorsque Mr Miller grimpa sur la table, Damien su à ce moment là que l’heure allait être longue. Très longue.


- Qu’est-ce que l’enfer, jeunesse? Et ne dites pas « la vie » parce que vous ne savez rien. Si vous dites « la vie », c’est parce que vous savez, nécessairement! Aussi sachez que dans ce cours, comme dans le monde, le monde qui est tout, vous savez, il n’y a rien de juste ou d’injuste, bien que tous et chacun s’efforce […]

Damien lâcha en cours de route. Il pensait à tout sauf à un cours sur les pourquoi de la vie. L’enfer ? Mais qui peut savoir se qu’est l’enfer franchement. En dehors des fantômes, personne ne peut avoir une définition exacte de l’enfer ! C’est ridicule.

- L’enfer? Si vous dites que c’est ce que vous allez dire, est-ce nécessairement mal, puisque rien n’est réellement mal puisque la justice ne prône rien…L’Enfer avec un grand E, nom d’une licorne, c’est quoi? Vous le savez?!

Damien soupira. Le prof partait dans une folie pure et simple, mais les élèves se devaient de suivre sans broncher, même de répondre.

- Monsieur, pourquoi l’enfer ne serait il pas quelque chose de banal comme se lever du pied gauche, avoir une mauvaise note, se mordre la langue, dormir dans de la confiture, se coincer le doigt dans une porte ?

Damien avait répondu à la question d’Erich par une autre, certes mais au moins il avait participé. Et puis après tout, pourquoi prendre les choses pour ce qu’elles ne sont pas, et inversement.
Le deuxième année planta ses yeux marrons dans ceux du professeur. Qui était le plus excentrique des deux ? Le petit garçon qui semblait s’être shampooiné avec de la confiture ou le professeur décalé de la réalité debout sur son bureau ?


[760 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Miller
Directeur de Poufsouffle "un peu fou"
Directeur de Poufsouffle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 29
Maison, Camp, Poste : c\\\\\\\'était Gryffyfy =D
Sort préféré : Cafeum Cali (faire apparaître du café quoi XD)
Age du perso : 21
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: il a oublié
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 2 Déc 2007 - 22:49

Les miettes de confitures, les brins de pailles efflanqués… quel joli tableau! L’homme à peine dans la vingtaine s’était accroupi, toujours sur la table, pour être plus face à face avec son élève. Bon d’abord, lui, il ne comprenait rien à la mode alors il pensa que c’était la façon du jeune homme de se faire des provisions… XD

*haaaa c’est à ça que servent les cheveux…*

Mais Erich avait encore bien d’autres choses en tête pour le moment, parce qu’il venait de quitter sa rampe de lancement et il ne voulait pas atterrir, du moins, pas encore.
Citation :

- Monsieur, pourquoi l’enfer ne serait il pas quelque chose de banal comme se lever du pied gauche, avoir une mauvaise note, se mordre la langue, dormir dans de la confiture, se coincer le doigt dans une porte ?

C’était une bonne question, fallait se l’avouer, mais l’enseignant ne savait répondre avec brio à une telle satire des malheurs communs. Ironie de la vie, ainsi le jeune Lionceau venait-il de définir sa vie comme étant un véritable enfer? Bah qui sait, c’était à lui d’y voir. Une notion était toutefois évidente; Erich ne savait même pas la réponse à sa propre question. Mais dans le hasard de son esprit assez épars, peut-être arriverait-il à contenter tout le monde qui était venu assister à son cours?

- L’Enfer avec un grand E ne peut pas être banal, il est INFERNAL!!!! Sinon, on ne parlerait que de la terre… mais si la vie est l’enfer, vous pouvez le dire, je ne vois pas d’arguments contre…

Il regarda la classe d’une méthode circulaire, si quelqu’un avait des arguments, il n’avait qu’à les dire! Puis, il retourna dans les yeux du Rouge et Or parce que c’était étrange d’être fixé de si près… mais c’était impressionnant en même temps. Erich sentait une petite odeur de fruits aussi et il se retenait pour ne la mâchouiller les cheveux de l’élève qui ressemblaient à de la confiture aux fraises … -_-‘

-Mais bon, voilà, nous revenons au point de départ… qu’est-ce que l’Enfer? Sauriez-vous dire si vous en aviez le choix?

Dans les yeux fous du professeur, tout se mélangeait avec le brun, le jaune et un peu de mauve, il y avait aussi un petit éclat qui venait de percer ses pupilles… Oui le repas allait être servit. Erich se leva en 2 secondes et pointait déjà sa baguette magique sur un étudiant caché sous son cartable pour pouvoir dormir en paix. *.* (le vilain è_é)

- Raucitas!

Le dit élève porta ses mains à sa gorges instantanément et semblait sur le bord d’étouffer. Incapable de parler, il se leva dans son affolement et toussait comme il le pouvait. Mais ses poumons avaient une limite… une limite qui variait rapidement du rouge au bleu. Cela prit un certain temps avant que le professeur ne lève l’enchantement, et sans le moindre scrupule, il répéta l’expérience sur une deuxième victime insouciante. Mais entre-temps, il avait pointé sa baguette ailleurs…

- Nimium Inflammare!

De grandes fourches brûlantes venaient de perforer le sol de la serre pour entourer un autre élève qui se tordait de douleur au milieu de la chaleur invivable.

-In Aquam Mergere…


Une vague ravagea soudait une table complète d’élèves, tout surpris et mouillés.

- Et dans votre servitude étudiante, bande de petits, vous allez souffrir en paix! Voyez comme c’est pénible de vivre, ressentez cette douleur qui vous transperce, qui vous retire le peu de vitalité qui vous gruge! Il n’y a rien de plus charognard que l’Enfer, mes bons élèves! C’est mourir à petits feux!

D’un geste de la main, le professeur annula tous les sortilèges. Il guérit aussi les plantes parce qu’elles étaient belles avant et qu’elles devaient continuer de l’être. Il regarda sa classe un instant, et débarqua de la table. Oui, il devrait se montrer plus terre-à-terre à l’avenir…

- Je crois que l’Enfer c’est où l’on meurt à petits feux, dans un combat inégal prolongé par le risque de la mort qui côtoie celui de rester en vie. Parce qu’admettez-le ou non, chers élèves, la vie, c’est risqué!

Il avait dit tout ça calmement. Honnêtement, qu’est-ce que ça peut bien faire le genre de cours que l’on donne, ce n’est pas un concours de popularité, c’est une question de savoir u.u. Il y a différentes méthodes pour apprendre, et Erich avait choisi sans le vouloir, une manière plutôt cruelle et rude. Mangemort?…

Il se pencha au-dessus du petit garçon beurré de confiture (bah c’est à lui de pas avoir cherché à croisé son regard… mouton noir!! XDDD), et sortit de sa poche une petite fleure noire toute séchée qu’il lui montra presque secrètement.

- La vie après la mort, la vie pendant la mort, tout cela revient au même…

Il montra la petite pièce rabougrie à la classe en la mettant au-dessus de sa tête de blond psychopathe…

- Dans la botanique, vous devrez souvent rencontrer des choses imprévues et imprévisibles, vous aurez souvent l’occasion de vivre des expériences étranges et indescriptibles… Une image vaut milles mots, monsieur Miller… sachez démontrer votre talent! Mais les images et les mots se complètent, jeunes gens, ne n’oubliez pas, c’est important! Il ne s’agit pas d’une dualité… Maintenant, vous allez dessiner cette fleure, cette petite plante si fragile que je tiens dans mes mains de pauvre sorcier indigne comme le disait mon vieux père et vous allez voir qu’il faut savoir illustrer ses pensées… au moyen d’images et de mots.

La petite plante avait une petite tige brune et une fleure noire. Toute séchée et vide de vie, pourquoi devait-il montrer une telle chose? Ce n’était pas de la botanique? U.U… mais si, c’en était. La Gryffondor de tout à l’heure là, elle avait demandé de la vinaigrette, elle en avait. Satisfait de ce qu’il faisait, Erich continua d’exposer la pousse morte pour que les adolescents puissent dessiner.

Après un temps, il leur demanda :

- Est-ce que quelqu’un saurait quel est le nom de cette plante, par hasard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïs Diamitino
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 714
Age : 23
Maison, Camp, Poste : Serpentarée, Préfète, et sirène chaussette
Sort préféré : Chaussetum !!
Age du perso : 14 ans
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp:
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Ven 14 Déc 2007 - 20:10

Bouder : Témoigner par une certaine expression du visage ou par son silence qu’on est mécontent de quelque chose.

Tity : « Oh Pitain !! C’est koi cteuh crotte de Troll au cacao ??!! »

Soupir...

Mi' :« Kyyahhh !! C’est pas bouder ça espèce de nullleuhh ! »

Pfeuuf, sont con les gens des fois !!

« Bah ouai bah désolé, chui de bonne humeur, je peux pas bouder !! Na !! »

Cri de joie...

« Ca y est !!! YIPEEEE !!!! »

Soupir...

« Mais euh !! T’es nulle !! Je suis heureuse euh !! »

Silence.

« C’est crottant les nuits blanches... »
« Ouai... Mais ça ça serait jamais arrivé si Vertine avait été là !! »
« Ta yyyeuleuh ! »

Les deux jeunes filles se tournèrent le dos. Toutes deux assises sur l’herbe fraîche du parc, leur fesse totalement trempée par la rosée qui tombait. Elles tremblaient comme des feuilles mortes trimbalaient par le vent d’automne. Car oui, il faisait froid. Très froid même.

« Dis... T’as honte ? »
« Hein ? oO »
« Bah !! T’as pas honte d’être comme ça ... De traîner avec une Gryff, d’être amoureuse de sa chaussette et tout et tout quoi... »

Thaïs lui sourit. Elle était trop mignonne comme ça, avec ses cheveux auburn qui voletaient au clair de lune.

« Bah nan ... Parce que chui comme toi, et t’es comme moi... Personne ne veut essayer de comprendre pourquoi je suis si « nouille ». Ils savent pas pourquoi je fais ça. Mais m’en fou des autres. Moi, celui que j’aime, c’est Damien ... »

La 6eme année traça un cœur dans l’air, les yeux rêveurs et plissés par son sourire. Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas rie sincèrement, sans faire celle qui ne réussira jamais dans la vie... Sans jamais dire des trucs irrationnels, juste en restant celle qu’elle devrait elle tout les jours. Mais c’était dur, car être cruche c’est facile...Mais dès qu’elle avait Mi’, ça avait fait un truc bizarre dans sa tête. Une sorte de Warning qui lui disait qu’il fallait que cela cesse, qu’elle devait arrêter de se cacher derrière le mensonge. Mais quand on commence à se mentir à soi-même, et qu’on y prend goût, c’est grave ? Si, pendant 6ans, on ne fait que ça, et qu’à force, ça ne veut plus sortir, qu’est ce qu’on fait ? Mi’ lui avait dit de faire un gâteau à la moldue. De faire quelque chose de ses propres mains pour se prouver qu’on sait faire de bonnes choses. Mais le gâteau de Thaïs avait raté, et elle s’était mise à pleurer. Mi’ lui avait demandé pourquoi, et la Serpentarde lui répondit en sanglotant que son gâteau, c’était le reflet de sa vie : c’était raté. Mais Mitsuki lui avait sourit, et lui avait répondu que si on rajouter du chocolat et de la banane, et des couleurs, son gâteau serait délicieux...
Les deux jeunes filles ne s’étaient donc plus séparées depuis une semaine. Toutes deux ont eu une vie très difficile, et le fait de se rencontrer a fait quelque chose de bon. Elles avaient donc organisés une nuit blanche dans le parc, pour parler, et pour essayer de résoudre le problème de leur vie gâchée...
Mais la nuit avait duré plus longtemps que prévue, et elle avait finit par devenir ennuyante. Thaïs n’osait pas aborder le sujet crucial. Elle ne voulait pas parler de sa famille ni de ses ressenties... Elle voulait juste tout oublier. Point.

« Thaïs ? Tu faisais quoi avant qu’on se trouve ? »

L’interpellée de réagit pas immédiatement aux paroles de son amie. Elle avait sommeil et ses yeux la piquaient, mais ses réflexes eux, étaient déjà cuits. Thaïs sourit à nouveau et lui répondit d’une voix sereine :

« Je rêvais de Damien ... »

Elle ferma les yeux.

I love you I love you I love you I love you

Une petite fille haute comme 3 pommes s’avança près du portillon. Elle avait un sourire triste et rêveur, pour essayer de s’empêcher de pleurer. Pas beaucoup plus loin, il y avait un garçon. Il devait avoir 2 ou 3 ans de plus que la jeune sorcière, mais elle fut attirée vers lui. Inexplicablement.
Elle ouvrit le portail, ce qui poussa une branche de l’arbre qui prouva son mécontentement. La branche touchée fit tomber les quelques feuilles mortes qui s’étaient accrochées, et avec le vent cela fit un joli tourbillon... Thaïs en oublia presque l’épopée de la minute d’avant. Elle rigolait. Mais les maux au coeur, ça fait beaucoup mal. Et ils font tout pour qu’on ne les oublie pas.

« Dis, t’as un médicament pour le cœur ? »

Elle sourit au garçon, qui ne paressait pas gêner pour un sou. Il semblait même avoir compris le ressenti de la petite fille. Il toussota, et lui répondit :

« Oui... Je l’ai là. Dans mes mains =D.. »

Thaïs n’eu soudainement plus envie de pleurer. Elle était si heureuse que plus aucun cri ne la ferait pleurer. Plus rien !! Elle avait trouvé ce qu’elle cherchait. Elle allait être guérie, elle ne serait plus triste. En plus, le garçon n’avait pas ri. Il avait compris.
Et sans réfléchir, elle lui sauta dans les bras...

I love you I love you I love you I love you

« THAÏS !! Bouge !! C’est l’heure euh !! ‘Fin, je sais pas, y a le SOLEIL !!! »
« Damien ?? »

Mais non, il n’était pas là. C’était la tête de Mi’ qui venait de la réveiller. Dommage... Mauvaise humeur en vue ?

« Rho, tu fais soûl avec ton Damien sérieux... IL EST MORT !! T’as pas pigé ça encore ? »

Certains mots peuvent être si blessants que des fois, on se demande encore si un peu les appelés pareils. Pourtant, Thaïs était habitué à recevoir des mots blessants à la figure, mais personne ne lui avait jamais dit ce que Mitsuki venait de lui dire. Damien...
La Gryffondore semblait vouloir s’arracher la langue tellement elle regrettait ses paroles. Mais elle ne dit rien. Elle savait très bien que le mal était fait, et que ça ne servirait à rien de dire des mots réconfortants. Oui, les mots voulaient que les plus forts soient les plus blessants. C’est un peu comme les sortilèges impardonnables... Chacun à des mots qu’il ne faut pas prononcer. Sinon, ça fait très mal...
Le silence battait le dans le parc de Poudlard, annonçant la fin d’une amitié et d’un espoir. Un espoir bien différent des autres. Un espoir de croire en ce qui est faux. Un espoir de voir ses mensonges devenir la vérité, pour enfin pouvoir sécher ses larmes, et ne plus se mentir. Mais Thaïs avait échoué, et elle ne voulait pas réessayer. Mitsuki lui avait fait voir que sa vie s’était envolée avec celle de Damien, ce soir de janvier où les visions sont pires que les cauchemars...

I love you I love you I love you I love you

« Maman, je ne veux plus être une sorcière, et je ne veux plus être méchante ! »

Thaïs s’était levée de table et avait balancé son couteau pour plus de réaction de la part de ses parents. Et autant dire que ça marcha.

« QUOI ?! C’EST À CAUSE DE CE GARCON ???!! »

« Oui ! Je suis heureuse quand il est avec moi, et je me sens BIEN !! Il m’a fait comprendre les choses que vous ne vouliez pas m’expliquer, et il m’a appris à faire la différence entre le bien et le mal, entre mes choix et VOS choix, ma vie et VOTRE vie !»

Une claque. Juste une claque dure et sèche. C’est tout.
Plus rien.
L’homme blond est alors sorti en trombe de la maison pour ce retrouver dans le quartier voisin. Il faisait déjà nuit et il faisait si froid qu’on ne pouvait croire à de la joie. On ne ressentait que de la peur...
La baguette en main, Marlon ouvrit doucement la porte d’une grande maison blanche où des décorations ornaient joyeusement le logis. Mais la joie se transforma en horreur et en cri, puis un garçon d’environ 14 ans sortit de la maison. Il criait. Il criait « non », mais il ne pleurait pas...

« ENDOLORIS ! »

Marlon ne voulait pas le tuer, mais il ne savait rien de lui. Et Damien était de faible constitution. Il ne résista que quelques secondes au sortilège de torture…
I love you I love you I love you I love you

Thaïs n’était maintenant plus dans le parc. Elle s’était enfuie… Enfuie comme une fugitive qui a peur de se faire rattraper par le destin. Pourquoi tous ces souvenirs revenaient-ils maintenant ? Elle les avait oubliés…
C’est peut-être pour ça
Qu’ils sont revenus…
Pour ne pas qu’elle oublie
Que sa vie est finie…

« T’as vu la fille là ?? C’EST UNE SERPY QUI PLEURE !! Mouahahaha !! »

* Pardon … Pardon Damien… Je t’avais promis de ne plus pleurer… Même quand tout basculait, je devais m’en empêcher… Mais j’ai peur… J’ai peur d’être seule !!
Pourquoi n’as-tu pas crié que tu m’aimais ? Je t’aurais dit aussi que tu me manquerais…*


Thaïs s’était mise à courir à travers Poudlard, pour semer les élèves qui allaient en cours. Pour semer ceux qui se moquaient de ces larmes qu’ils n’auront jamais…
C’est ce Damien lui avait dit… Il ne voulait pas la voir pleurer, ça lui faisait de la peine. C’est pour ça, que même aujourd’hui, Thaïs retenait ses larmes pour ne pas le souffrir plus qu’elle ne la déjà fait. Lui qui avait tant de rêve… Ca a dû lui faire mal de savoir que sa vie était finie. Oui, c’est elle qui aurait dû mourir ! Sa vie n’avait aucun sens, alors que Damien était ambitieux. Il voulait devenir haltérophile pour soulever la tristesse du cœur. D’ailleurs, en y repensant, Thaïs sourit. Mais elle était fatiguée de se souvenir de lui… Trop fatiguée pour courir encore et semer la vie. Alors elle se laissa tomber sur le sol. Ses coudes heurtèrent le carrelage frais, mais si délicatement que la Serpentard aurait juré que quelque chose l’avait empêché de se fracasser au sol. Elle aurait juré que le fantôme de Damien l’avait empêché de se laisser rattraper…Comme avant, quand il était là pour la consoler avant que les larmes ne s’échappent de ses yeux.
Thaïs s’assit alors. Perdue. Perdue dans ses pensées, perdue dans les couloirs… Elle avait tout raté aujourd’hui.

« Thaïs ? »

Mikky !! ......et un croissant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardrpg.forumzen.com/
Thaïs Diamitino
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 714
Age : 23
Maison, Camp, Poste : Serpentarée, Préfète, et sirène chaussette
Sort préféré : Chaussetum !!
Age du perso : 14 ans
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp:
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Ven 14 Déc 2007 - 20:14

« Je suis vraiment désolée… Je… Je t’ai apporté un croissant pour me faire pardonner =D »

* Elle est mignonne… *

D’ailleurs, Thaïs ne se fit pas prier deux fois. Le croissant qui était dans les mains de Mi’ se retrouva en moins d’une seconde dans celles de la blondinette…

« T’inquiètes pas… C’est moi qui devrais m’excuser… C’est que, tu vois. Damien, c’est le seul ami que j’ai eu avant toi. Le seul qui m’est accepté, qui m’ai compris… ‘Fin, voila quoi… Si il n’était pas parti, je serais pas comme je le suis maintenant… J’aurais plus d’ami, j’aimerais plus la vie et je ne serais pas ici…
Je pensais pouvoir changer le destin en mentant à moi-même… En le forçant à tout arrêter, à revenir en arrière !! Mais il n’a rien voulu savoir … Ils m’ont tous laissés seule… »


Des larmes, encore… Mais celles-ci, elles ne couleraient pas jusqu’au sol. Thaïs devait se ressaisir. Et c’était le bon moment.

« Moi je pense que tu n’es pas seule…
Damien est là. Même si tu ne le vois, il veille sur toi ^-^..
Et puis je dis qu’il avait tord
De te dire de ne plus pleurer…
Ca soulage dans les moments difficiles.
C’est crier en silence,
Sa rébellion contre le destin… »

Aucun merci ne sortie de sa bouche, mais elle le pensait vraiment. Mitsuki était comme Damien, elle soulageait beaucoup… Mais différemment... C’est peut-être comme ça que Thaïs choisissait ses amis. Peut-être qu’elle attirait les âmes généreuses par la sienne perdue ?...

La 4eme année prit sa camarade dans ses bras, comme elle l’aurait fait pour sa petite sœur qu’elle n’a jamais eue, ou comme le Damien qu’elle n’aurait jamais... Parce qu’on peut croire que serrer fort quelqu’un contre son cœur ne rime à rien. Surtout quand il s’agit de deux âmes opposées... Mais pourtant, c’est ce qui se passa dans le couloir d’on ne sait où, dans le château le plus fou du monde. Thaïs n’était plus habituée à être de la sorte. Et ses souvenirs étaient remontés à la surface, même si elle avait tout fait pour les oublier...
La jeune blonde desserra son étreinte, mais ne pu faire autre mouvement. En un coup de vent, la 1er année s’était enfuie à toute jambe --‘ ... La Serpy haussa les sourcils, mais en eu la réponse bien tôt :

« Ze VAIS EN COURS EUH !!
ET SOIS RE FOLLE MA FOLLE !! =) »


Un peu trop de familiarité la petite là Oo. Elle est sympa Tity mais faut pas pousser.

* Niark... Le cours - - ‘... ZUUUT EUH !! Banh, j’ai encore le temps... *

Un coup d’œil sur sa montre moldue, (oui, les montres sorcières sont trop compliquées pour elle --‘) et THE Tity se mit en route pour le cours de Sortilège ! Celui-ci venait à peine de commencer, ou même, peut-être pas. Mais, rappelons le, elle s’est perdue...
Décidée et sure d’elle, elle ramena ses cheveux longs et frisouillés en arrière. Maintenant, elle allait aller de l’avant, rire encore plus fort, crier encore plus aigu et chanter encore plus faux ! La vie est belle, Damien est beau, et Mitsuki est trop mignonne, alors c’est go !!

« Manque plus d’être élue Miss Poudy est c’est parfait !!... Avec Vertine, j’ai toutes les chances de gagner !!... »

BAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAFFFFFFFF

Une armure avait soudainement décidée de quitter son estrade pour venir planter ses points verts devant Tity. Or, elle, quand elle est heureuse, elle ferme les yeux --‘...

« AÏÏÏÏÏEUHH !! Ca fait mal euh ! »

Thaîs se massa alors le front et entreprit de passer sur le côté. Echec. L’armure ne voulait pas la laisser passer.

« OH !! ZUT ET REZUT !! Désolé, mais j’ai passé une nuit horrible, j’ai les yeux qui me piquent de sommeil ET J’ETAIS QUAND MÊME DE BONNE HUMEUR !!! »

L’armure s’écarta aussi sombrement, et se reposa d’une manière théâtrale sur son socle, puis soudainement, comme si de rien n’était, Peeves en sortie en ricanant :

« MOUAHAHAHAHAHA !! Tity n’a pas passé une bonne nuiiiit !!
Tity n’était pas dans son liiiiiiiiiit !
Tity était... »


« ZUUUUUUTEUHH !!! »

Elle gesticula en tout sens pour bien montrer sa colère et son mécontentement.Ca ne servais à rien d’allait en Sortilège, le cours avait déjà débuté depuis plus d’un quart d’heure à présent. Et le Professeur Flitwick n’était pas du genre compréhensif avec les retardataires... Y aller ou ne pas y aller ? Là est la question...
Bon, de toutes façon, ça ne sert à rien de cogiter là-dessus, Thaïs a déjà choisi son chemin : Le parc ! Oui, son prochain cours étant celui de Botanique, elle préféra partir une heure avant en sa direction... Avec un château pareil, on peut s’attendre à tout.
Elle descendit donc tous les escaliers qu’elle vit jusqu’à enfin arriver dans le Hall. Ca devait un bon ¼ d’heure déjà qu’elle avait décidé de se diriger dehors. Elle n’avait plus qu’une demi-heure pour rejoindre les serres --‘. Donc autant dire que c’était fichu vu la journée débutée. Il devait déjà être 11h00. Déjà. Ca passait si vite qu’on aurait dit que même les ombres n’arrivaient pas à suivre. Mais pour Tity, rien n’est impossible 8).
Arrivée aux portes de marbre à l’odeur de moisie, elle fut émerveillée de voir enfin le parc, merveilleusement vide. C’était une des rares heures où les « sécheurs de cours » préféraient rester à l’intérieur. Car oui, n’oublions pas, il devait faire - 150°C . Glagala à Poudy en cette saison. Surtout que la 4eme année avait passé toute la nuit dans ce parc pourri (oui je sais, y a 3 lignes il était magnifique). Elle essaya tant bien que mal de ne pas se souvenir des heures auparavant pour se focaliser sur son but : arriver aux serres avant le cours prochain.
C’est la mission que Mi’ lui avait confié.
Aller en cours.

* Qui a dis que les cours étaient monotones ? Hum pff... *

Mais malheureusement, elle était encore loin du but...

Soudain, alors qu’elle marchait à une vitesse ahurissante sans pour autant courir (on est jamais trop prudent ^^), elle aperçut un point noir dans le ciel. Jusque là, elle pensa d’abord à un hibou… Mais au fur et à mesure que l’objet non identifié se rapprochait, on distingua rapidement qu’il ne pouvait plus y avoir de doute.
C’était un balai.
Tout seul.
A son habitude, Thaïs en aurait rit en se moquant du gars qui avait laissé filé son destrier, mais vu le début de journée, elle préféra faire gaffe. Et elle eu raison…
En effet, le balai n’était plus qu’à quelques mètres de la Serpy qui prenait déjà ses jambes à son coup en priant Merlin pour que cette sale aventure se termine enfin. Mais le balai ne semblait pas vouloir que Tity s’en aille =/. Horrifiée et tétanisée, elle commença sa course à travers le parc, s’éloignant le plus qu’elle le pouvait des serres pour se rapprocher du château. Malheureusement, on aurait dit que celui-ci reculait… Et Thaïs commença à ralentir, mais pas le balai fou :

« KYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !! ZE VEUX PAS MOURIR !!! »

A peine ses mots prononcés, elle freina par réflexe en espérant que le balai passe au-dessus et aille se crouter plus loin. Echec. Au contraire, celui-ci semblait avoir tout planningué, et d’un coup vif et rapide, il passa entre les jambes de la pauvre 4ème année. Celle –ci ferma les yeux au contact du bois peu confortable, et empoigna le manche par réflexe avant d’ouvrir les yeux…

« MAMAAAAAANNNN !!! »

C'était le tout pour le tout qu'elle avait osé cette folie, jamais elle n'avait essayé, et si son balai n'avait pas été d'une solidité phénoménale, il serait maintenant en miettes tellement elle le serrait. Car en effet elle ne se retrouvait plus sur son balai mais bel et bien en dessous, sauf que maintenant il fallait se retourner afin d'achever ce piètre looping latéral. Elle ferma les yeux et donna une impulsion vers le haut. Dans un étrange bond, elle se retrouva en position normale, se remettant à accélérer après l'action qui avait considérablement ralentit sa vitesse.
Mais elle voulut dévier à droite pour éviter les serres, et c’est là qu’elle se rendit compte que son balai ne répondait plus. Elle se crispa sur le manche avant qu’une lettre se forme dans les airs :

Citation :
Parce-que j’ai aimé ton ZUT des couloirs,
Et j’en veux encore un.

Peevounet
[silence]

« ZUUUUUUUUUUUUUUUUT EUH !! »

Non, elle pas dit ça pour faire plaisir au fantôme. C’est son expression en cas de malheur et de bataille perdue d’avance, c’est tout. Surtout qu’en plus, elle arriverait en retard au cours. Nul.

Mais Tity n’aura pas ce plaisir. En effet, juste après son expression de mécontentement, le balai perdit de l’altitude. Habituée aux facéties de la matinée, la Serpy ne sauta pas encore de joie. Elle attendait d’être au sol pour ça…

PAAAAAAAAAAAAAAAAFFF.

« Outch, merci balai pour l’atterrissage en douceur *___* »

Tity se releva péniblement, mais assez rapidement pour une fois. Pas besoin de s’attarder plus dans le parc, vu que le cours avait sûrement déjà commencé.
Après avoir jeté un coup d’œil à gauche et à droite pour être sûre qu’une harpe ne voulait pas la dévorer, elle se dépêcha vers les serres. Espérons au moins qu’elle arrive à entrer dans un cours aujourd’hui - -‘ …
En quelques minutes, elle arriva devant la serre, essoufflée et fière d’elle.
ELLE EST ENTIERE !!
Reste maintenant à trouver une excuse pour le retard… Mais le professeur était compréhensif, et pi’ il ne semblait pas avoir commencé depuis longtemps ce cours.
Tity entra le plus naturellement possible, essayant de cacher sa fatigue :

« Bonjour Professeur ! Désolé du retard, mais je me suis faite attaquer par un croissant =D » (Je précise que pour elle, c’est une excuse d’acier…)

Tity est revenue !!

3 405 mots[Voici mon post pour le concours !J'espère que vous aimez ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardrpg.forumzen.com/
Calaelen Sweetpea
Serdy en 4ème
Serdy en 4ème
avatar

Masculin
Nombre de messages : 62
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Serdaigle en 4ème
Age du perso : 14 ans
Date d'inscription : 27/11/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp:
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 6 Jan 2008 - 14:53

Le gribouillage du jeune Serdaigle représentait un tourbillon d’encre noir, reflet de son humeur quotidienne. Son poignet spiralait automatiquement sur le parchemin autrefois vierge, sous un bruit de grattement plus ou moins pénible pour les auditeurs avoisinant.

- Pssstt ! Arrête j’entends rien !

Calaelen tourna la tête vers un garçon plutôt corpulent assis sur sa gauche. Il n’avait pas vraiment l’air de s’intéresser au cours, alors bruit ou pas, en quoi ça le dérange hein ?! Le blondinet se mit face à sa feuille et gribouilla plus énergiquement. Aujourd’hui, il ne fallait pas le chercher, bien fait pour toi sale garnement ! "J’entend rien" pour qui il se prend lui d’abord.
Le garçon d’à côté, qui était en faite en pleine discussion avec sa voisine qui parlait tellement bas que le grattement dérangeait, se leva discrètement de sa chaise et donna une tape assez forte dans la nuque du 4ème.


- Outchheuh !

Calaelen passa sa main derrière son cou et se massa. Complètement pété ce mec là ! Heureusement qu’ils étaient en cours, autrement, une bagarre aurai pu éclater. Mais soyons franc, Cal’ n’aurai pas fait le poids contre le morveux. Le blond vérifia que son professeur n’avait rien remarqué de tous ça et lança un méchant regard noir à son nouvel ennemie (il en avait pas assez tiens -_-‘). Celui-ci leva ses deux mains derrière sa tête et mima les deux cornes d’un mammouth taureau. Ridicule, comme ci c’était un veau de 120 kilo qui allait intimider notre Serdy… Impassible, ce dernier entreprit de retrouver sa froideur habituelle.
Il porta ensuite son attention sur le cours. Il n’allait quand même pas se laisser distraire par la Chose nan mais. D’ailleurs, ça aurait était dommage de louper ce qui se passait : L’enseignant avait grimpé sur un des bureaux et scrutait l’ensemble de la classe.
Enfin, ça allait commencer. Cal’ se racla la gorge, non pas pour se préparer à prendre la parole, mais pour être dans de bonnes conditions de travail. C’est qu’il est sérieux quand il s’y met le p’tit !
Et puis il a fallut qu’un certain Gryff’ ouvre le bec pour déconnecter complètement Calaelen de la réalité. La discussion qui venait de se créer sur le soit disant « enfer » n’intéressait pas du moins du monde le blondinet au fond de la salle. L’enfer, ce n’est qu’une utopie crée par l’Homme pour se faire du mal, c’est tout. Pas de quoi en faire tout un cours, c’est perte de temps. Chacun ses idéaux nom d’un dahu ! Le Bleu & Argent grogna de mécontentement et se recroquevilla sur sa chaise (le froid voyez vous) et souffla dans ses mains à la recherche de chaleur. Ne pas bouger d’une chaise, à rien faire, ce n’est pas ce qu’il y a de plus réchauffant. Réfléchir ça réchauffe ? Voyons ça…


*J’ai un peu faim là, y a quoi au menu ce midi ? J’espère un bon avocat cru et des betteraves rouges en entrée euh… du caribou aux marrons en plat principal et en dessert… une poutine fait maison !*

> Oh le Québécois, sort de ce corps ! <

- Raucitas !

Calaelen sursauta et fut contraint de sortir de ses songes alimentaires. Le goret d’à côté était sur le chemin tortueux de la mort par étouffement, un classique dans certain policier. Le blondinet, qui avait moyennement apprécié la tape, ne fit rien pour sauver l’hurluberlu (le vilain). Non, il se refugia plutôt sous son bureau pour éviter le rayon lumineux qui se dirigeait vers lui. La copine bruyante fut touchée.
Une guerre improvisée (ou non) venait de commencer, tous aux abris ! Trois autres élèves rejoignirent Calaelen, il n’était pas le seul à avoir pris ses précautions. Mais le professeur semblait vouloir faire partager ses savoirs en sortilèges à toute la classe.


- Nimium Inflammare !
...In Aquam Mergere…

Calaelen n’eu le temps de voir qui avait été touché par le premier sort car déjà, une vague puissante rempli d’eau se déversa sur le petit groupe dont il faisait partit. Ils étaient tous trempé jusqu’aux os et grelottaient de froid sous leur table.
C’était malin ça, merci professeur !
La suite des événements dépassés de haut l’entendement du jeune 4ème. Il ne comprenait plus rien, ne voyait plus rien… Son seul œil valide venait de faire grève. Calaelen sortit de sous sa table et resta planté là, au milieu de la classe, ses vêtements dégoulinant d’eau et ses yeux clos. Il n’avait plus qu’une envie : partir de ce cours et se réchauffer dans sa salle commune. Il avait froid, très froid. C’était insupportable.


- Hé le blond, approche toi de l’autre là bas, il brûle !

Cette simple nouvelle suffi pour faire réagir l’interpelé. Il se retourna et vis un élève flamber.

*Oh yeess !*

Calaelen avança jusqu’à la bûche humaine. La chaleur était suffocante mais oh combien agréable. Son corps meurtrie par le passé se réchauffé étrangement assez vite. C’était si bon…

- Et dans votre servitude étudiante, bande de petits, vous allez souffrir en paix ! Voyez comme c’est pénible de vivre, ressentez cette douleur qui vous transperce, qui vous retire le peu de vitalité qui vous gruge ! Il n’y a rien de plus charognard que l’Enfer, mes bons élèves ! C’est mourir à petits feux !

Tout s’arrêta. Calaelen tourna sa tête malade vers son professeur, l’œil rond comme un vif d’or. Tout ça pour démontrer ce qu’est l’enfer ? Non mais on aura tout vu… Le Serdaigle anciennement trempé regagna sa chaise et écouta silencieusement. Il n’avait plus envie de partir maintenant, il voulait savoir ce que Mr Miller avait derrière la tête.
Lorsque ce dernier montra une ridicule petite fleur à l’ensemble de la classe, le 4ème fouilla dans sa mémoire s’il l’avait déjà vu ou non.

Et puis il a fallut la dessiner. Calaelen, qui n’a jamais su créer un dessin digne de ce nom, maugréa tout bas. Mais il est bon élève alors il s’exécuta. Son tracé ressemblé plus à une algue rapiécée plutôt qu’au végétal que tenait l’enseignant, mais curieusement le blondinet était fier du résultat. Il savait qu’il ne pouvait faire mieux, c’était un fait.


- Est-ce que quelqu’un saurait quel est le nom de cette plante, par hasard ?

Cal’ releva la tête. Il n’avait pas la réponse mais souhaitait bien apprendre. Il chercha donc du regard quelqu’un de plus doué, ne sait on jamais…
Mais personne n’eu le loisir de se manifester, une jeune ado légèrement essoufflé venait de faire son entrée avec une excuse des plus bidons. Pauvre fille… si jeune.


[1 100 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Miller
Directeur de Poufsouffle "un peu fou"
Directeur de Poufsouffle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 29
Maison, Camp, Poste : c\\\\\\\'était Gryffyfy =D
Sort préféré : Cafeum Cali (faire apparaître du café quoi XD)
Age du perso : 21
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: il a oublié
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 27 Jan 2008 - 21:31

Un souffle d’air frais et humide venait d’envahir la classe, la porte avait été ouverte. Une jeune fille venait d’entrer en coup de vent. Les petites plantes qui louaient la lumière issue des fenêtres de la serre, comme des petits moines en jubilation, furent secouées de petits tremblotements, leur danse de Saint-Guy à tout courrant de contrariété…

Citation :
« Bonjour Professeur ! Désolé du retard, mais je me suis faite attaquer par un croissant =D »

- Clamez-vous! Pas de panique!

L’homme se précipita vers les petites ballerines qui commençaient à tourner de l’œil. Pourquoi tant de précipitation? Les élèves auraient peut-être de la difficulté à observer de l’endroit où ils se trouvaient tous assis, mais l’enseignant, lui, le maître suprême des connaissances de la botanique, il voyait les bulbes sous les pétales de ces petites fleurs gonfler et gonfler et gonfler. Ce n’était pas le danger des pâtisserie matinale qui l’inquiétait dans ce bas-monde; il savait pertinemment que dans une serre, il était interdit de manger, par l’occurrence, il n’y avait donc ni nourriture et ni danger d’attaques de croissants sauvages. Mais toute sa concentration était canalisée sur les mini-bombes à retardement qui prenaient une ampleur considérable, cette fois-ci, le retard de la jeune fugitive de guerre serait pardonnée. Cependant, les bulles aux plants ne cessaient de croître. Si jamais l’une d’elles explosait… Il professeur s’arrêta subitement dans son geste, la baguette brandie vers les végétaux.

*Il fait mauvais dehors, mais c’est bien beau quand même…*

La vue qui se présentait était étrange et intrigante. Bien qu’à l’extérieur, il mouillait maintenant à torrent, on aurait juré que le soleil était présent dans la pièce. Au dehors donc se formait une brume presque absurde, digne d’un film à budget réduit, où tout le monde sait que la glace sèche doit traîner partout sur le sol du plateau de tournage pittoresque.

- Soit, personne ne doit approcher la fenêtre, cela vous tourmenterait pour rien. Vous savez, ajouta-t-il en se tournant vers la classe, la petite plante desséchée toujours dans sa main, les explosions et les catastrophes sont souvent inévitables. Que m’importe votre opinion sur leurs provenances? Je vais vous dire : dites-moi ce que vous pensez, je n’écouterai ce qu’il me plaît de votre beau discours. Ainsi, je suis dans le parfait entendement qu’il en va de même pour vous tous. La vie que vous vivez de votre oeil n’est en rien comparée au regard que j’y jette. Les impressions, voilà ce qui oeuvre aux travers de nos connaissances et de nos préférences!

L’enseignant s’arrêta de parler, puis porta une main à son front… encore une fois, il s’était éloigné de ce qu’il voulait dire et en avait oublié l’objet de sa lignée. Qui plus est, la main qu’il porta à sa tempe était la même qui contenait leur sujet d’étude. Et bien la petite pièce de vie rapiécée se trouva logis donc dans une des mèches du brave homme. Cela lui donnait la drôle d’allure d’un Robin des Bois moins valeureux, d’un fière poète moins réfléchi. Ha mais si seulement la fatalité ne l’avait pas subitement foudroyé, que serait-il devenu?

Il s’approcha subtilement d’une table où il y avait quelques élèves d’assis en rangs d’oignons. Une tentative afin de reprendre le fil de ce qu’il racontait? Oui. Et peut-être que même quelqu’un de bien aurait pris des notes! Parfois, à ses heures, Erich pouvait se montrer futé, mais loin de lui la logique se promenait avec trop d’aversion pour son pauvre cas désespéré. Il aperçu alors une sorte de gribouillis relativement gâter par un esprit d’une rigueur trop directionnelle, ainsi en résultait une fausse collaboration entre les deux hémisphères de l’artiste aux pensées trop parallèles avec ce qui méprisait justement notre homme, la rationalité.

- Tiens donc, jeune homme! Vous dessinez dans mon cours?!

Tout surpris, Erich regardait l’enfant qui se nommait …, mais ce détail là, Mr Miller ne le savait pas encore bien entendu. U.U Certainement, les gens avaient le droit de prendre ici et là les informations qui leur convenaient, mais de là à ignorer autrui, l’insulte était injustifiable! Le professeur croisa les bras. Il était certes un peu contrarié, mais n’étant pas un homme sévère, il avait une expression seulement accusatrice dans le visage.

- À l’avenir, portez attention à ce que l’on fait en jardinage parce que sinon la pluie s’abattra impitoyablement sur votre tête de betterave, puis la récolte sera noyée, vous n’aurez pas cultivez votre petit bout de terre, la seule chose qui peut réellement vous appartenir!

Il secoua la tête, une vision d’effroi tomba devant ses yeux. La chose qu’il portait depuis quelques minutes en ornement capillaire.

-Adiantum!

Un soubresaut hors du commun, mais erroné sans doute. Le végétaux déshydraté gisait encore sur la table, mais Erich regardait sa classe avec des yeux de dément, comme à son habitude, avec l’expression qu’il avait avalé par le mauvais trou.

- Braves gens! Je me suis trompé! … Personne ne connaît le nom de notre sujet d’étude? Pourtant, c’est une petite chose bien simple, à la base même de beaucoup de potion, en autre comme la Goutte du Mort-Vivant!

Miller n’en pouvait donc plus d’attendre que l’on se dégêne, que l’on se rescape des déjeuners, que l’on sauve quelconques boustifailles, que l’on se réveille, que l’on dessine, que l’on se noie ou encore que l’on brûle. Si une chose dans cette pièce était sur le bord de l’explosion bien plus que les petites fleurs boursouflées, c’était bien la soif d’éclaircir le mystère qui alléchait le professeur.

- Jeunes hommes et jeunes demoiselles, laissez-moi vous présenter l’Asphodèle!


Et il désigna somptueusement avec un élégant geste du bras le truc tout rabougrit qui était sur le pupitre/ la table de travail.

- Ainsi, vous avez appris plein de chose concernant cette merveilleuse plante à la beauté fatale, pouvez-vous m’en faire un résumé… peut-être ai-je oublié de mentionné quelque chose?

Avec un regard mystérieux, il recula jusqu’au tableau, près à noter ce que quelqu’un lui dicterait. Bien entendu, il était convaincu comme ce n’était pas possible d’avoir tout dit, mais il fallait au moins s’assurer que les étudiants en avait retenu l’essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Penthéra
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3109
Age : 33
Maison, Camp, Poste : Serpentard, Elève de 5ème & Préfète, Ecrivaine
Sort préféré : Accio & Incarcerem
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 11/11/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Indécise... Elle préfère son propre camp.
Sang: Sang-pur
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Lun 11 Fév 2008 - 10:47

A son arrivée dans la serre Kay c’était dit que ce nouveau professeur étrange et intriguant allait surement leur en faire voir de toutes les couleurs. Elle avait donc opté pour un repli stratégique sur un coin de son bureau, c’était faite aussi discrète que possible parce que la lueur brillant dans les yeux de l’enseignant ne lui disait rien qui vaille.
Elle en avait vu défiler des profs à Poudlard, tous avec leurs particularités et leurs défauts, mais elle avait du admettre depuis longtemps que la catégorie de travailleurs dans le collège était généralement réduite et cachait souvent quelque chose de pas très bon pour les élèves.


# Encore un psychopathe tu crois ? #
* D’après ce que nous avons déjà croisé, non. Il n’y a jamais deux fois le même cas et le psychopathe en était une… en première année… *
# Un fou sadique ? Un aliène ? Une métamorphose pas terminée ? #
* Rhooo… laisse-moi faire semblant de suivre le cours !!! *

Quand enfin elle envoya paitre sa conscience pour écouter le professeur, elle avait loupé le long monologue de celui-ci. Elle n’entendit donc que la Grande question du jour… Qu’est-ce que l’Enfer ?
Pas une bonne question à poser à des élèves mal réveillés… où à ceux qui se reproche déjà de trop penser. Parce que la question se répercuta en écho sans fin dans la caboche de la jeune fille et elle perdit à nouveau le fils du cours pour se pencher sur la question.


* L’Enfer… hum… Ca ferait un bon débat ça, pour peu que certain ai pensé à venir avec leur cerveau et leur neurone ce matin… L’Enfer c’est quoi ? Bah déjà c’est personnalisé nan ? Un truc infernal pour l’un ne sera peut-être qu’une partie de plaisir pour un autre… Ou alors il y a un Enfer général mais dans ce cas ça sonne un peu religion et croyance et c’est un terrain carrément glissant et dérapant… On dit que l’Enfer est un état extrême de souffrance pour l’esprit humain, comme pour son corps… alors logiquement il peut revêtir bien des aspects… Donc après il faudrait définir ce qu’est la douleur, le seuil de tolérance… en incluant l’esprit ça laisse une sacré marge de calcul… Et puis peut-on survivre à l’Enfer avec un grand E, si oui on pourrait tous donner un exemple d’un moment qui nous à semblé infernal, à nous pauvre petit humain… mais si la réponse est non, personne n’est encore là pour donner une définition à part peut-être quelques fantômes…*

Qu’est-ce qui sortie la cinquième année de ses pensées étranges ? Qu’est-ce qui lui fit renoncer à son questionnement intérieur et à son fixage du toit de la serre ?
Le professeur Miller en personne qui c’était soudain mit à attaquer les pauvres élèves…
Alors qu’il aspergeait on ne sait quoi, Kay reçut une gerbe d’eau sur la tête et cela eu le mérite de la ramener dans le cours. Les yeux écarquillés elle regardait autour sans comprendre ce qu’il ce passait.
Ecoutant les mots sans tellement de sens qui baragouinait leur enseignant, la pauvre jeune fille décida de décrocher encore le temps de se sécher. Ce prof allait créer un sacré grabuge à Poudlard s’il commençait comme ça…
Avisant son bureau lui aussi détrempé, elle commença à le ranger pour sortir à nouveau son matériel propre, neuf, et… sec.
Relevant les yeux sur le cinglé qui était leur cher prof aujourd’hui, elle remarqua enfin ce qu’il tenait. Une pas très jolie plante si vous voulez l’avis de la demoiselle mais on s’en fou.
Elle n’eu guère le temps de penser à la plante en question, une élève qu’elle reconnaitrait n’ importe où entra dans la serre et détourna son attention déjà mise à mal.


* Me demande en faite si l’Enfer ça ne serait pas CE cours et CE prof… *
# Bonne et logique pensée #
* Toi dégage ! *

Autant l’avouer même si cela ce remarque aisément, la jeune fille avait beaucoup de mal à suivre non seulement le cours, mais aussi le prof…
Aucune logique dans tout ce qui ce passait, lui seul semblait suivre une ligne invisible et tracé par une partie de lui, ne laissant même pas la possibilité aux étudiants de prendre le même chemin.
Elle soupira, hésitant entre partir en courant et tenter quand même de donner un sens aussi futile soit-il à ce semblant de cours…


* Asphodèle… Merlin comment on à fait pour même pas reconnaitre ça ! Ah bah bien, serait content les anciens profs… Bon, oubli ce qui ce passe et réfléchit à cette foutue plante ! Y a plusieurs espèces d’Asphodèle autant que je me souvienne, dans l’antiquité on en fleurissait les tombes d’où la légende du Pré de l’Asphodèle soit lieu des Enfers selon la mythologie grecque… mais ça, ça m’avance pas sur la plante… Salazar je veux me barrer d’ici avant que le prof ne nous tue tous !!!! *

Y a un truc de bien avec Kay, elle a beau avoir une poisse pas possible elle n’est pas suicidaire pour autant. Et vu le déroulement de ce cours depuis le début, elle était plutôt encline à se taire et à attendre impassiblement la fin. Quitte à passer pour une élève muette auprès du professeur Miller, en faite ce ne serait pas un mal ça lui éviterais peut-être de finir cramée, arrosée ou allez-savoir, découpée et enterrée dans un coin de la serre…



[917 mots]

[HJ : Oui, c’est ce qu’on appel un RP qui ne sert à rien ^^ Mais si je fais pas revenir Kay maintenant j’en aurais plus le courage après, il se passe trop de truc ici !!!!]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magie-poudlard.niceboard.com/
Damien Winson
Gryffi en 2sd et Batteur
Gryffi en 2sd et Batteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 661
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Gryffondor en 2nd, Batteur & Vieux Membre
Age du perso : 12 ans
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Neutre
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Mer 27 Fév 2008 - 22:53

Pour faire vivre un peu le cadet de la classe, je me sens obligé de revenir un peu plus haut dans le cours. Je vais me caller juste après LA phrase qui devrait être dans le « Grand Livre des Citations Cultes des Rpg d’Ecole Poudlard » si au moins ça existait.

- L’Enfer avec un grand E ne peut pas être banal, il est INFERNAL!!!! Sinon, on ne parlerait que de la terre… mais si la vie est l’enfer, vous pouvez le dire, je ne vois pas d’arguments contre…

Damien semblait complètement noyé dans les yeux ocre du professeur. La phrase résonnait en crescendo dans la caboche du jeune garçon pour ensuite ressembler qu’à un énorme bruit régulier. Mais ça, ce n’était pas dû à une fascination quelconque pour la facilité de s’exprimer de Mr Miller comme l’avait d’abord pensé Damien, mais à un sortilège tête en bulle qui venait de percuter en pleine poitrine le Gryffondor. Contrairement à l’utilité de ce sort (respirer dans les milieux sans oxygène) Damien manquait atrocement d’air. Il sentait ses poumons se vider, se tordre tellement le vide était grand. En faite c’était simple, il n’y avait pas un gramme d’air dans la bulle. L’effet fut immédiat, le Rouge & Or tomba brutalement sur le sol terreux de la serre n°1, complètement mourute comme le vieux Albus dans quelques petites années…

Du coup, et c’est bien normal, Damien ne vit rien de ce qui se passait dans la classe. Il vu juste durant 5 minuscules secondes 12ans de sa vie se dérouler sous ses yeux bruns puis une espèce d’ombre, rapide et fluide, avancé vers lui. Elle porter un bâton à la main à première vu. Plus elle approchait, plus le préado distinguait les détails. Les détails qui en disaient long sur ce qui allait se passer. C’était la Faucheuse et sa serpe maudite.
Une dernière seconde et il allait pouvoir retrouver sa mère, la serrer aussi fort que possible dans ses petits bras, la câliner comme jamais…

D’un geste de la main, le professeur de botanique annula tous les sortilèges. TOUS !
La bulle éclata sous un « pop » à peine audible par la foule d’élève. Par contre, dans la tête du plus jeune, ce fut un vacarme qui effraya même la Voleuse de vie.


- Reviens ! Tu n’as pas fini…
- Je reviendrais…


Toutes les machines vitales se remirent en route et carburèrent comme des folles. L’air pouvait de nouveau entrer et sortir du petit corps pas bien musclé de Damien. Il était vivant.
D’ailleurs, il se trouva un peu con d’avoir songé à mourir, mais fut quand même bien content de retrouver sa place à sa table, face au bureau de l’enseignant. Il respira un bon coup et patienta jusqu’à la suite du cours.
Voyez, le petiot n’est pas bien rancunier =) Il attendait tellement ce cours de botanique que cet « incident » faisait déjà partit du passé lointain d’il y a 20 siècles.
Le professeur s’approcha de Damien, comme si aucun sort n’avaient étaient jetés, et lui montra une fleur.
Oh pas n’importe quelle fleur ! Nan, c’était de l’asphodèle. Une petite merveille pour les confections de certaines potions.
Damien afficha un sourire débile en fixant le végétal. La petite tige semblait le séduire, les pétales semblaient l’attirer. Décidément, ce garçon aura toujours un amour inégalé pour les plantes qu’aux humains.


- Est-ce que quelqu’un saurait quel est le nom de cette plante, par hasard ?

Bah oui qu’il le savait ! L’idée de lever la main pour répondre scintilla quelques instants dans l’esprit de Damien. Et puis il se désista. Oui, il voulait que ça reste secret. Ce serait un petit secret entre lui et la fleur.

- Je tairais ton nom ma belle =)
- Braves gens ! Je me suis trompé ! … Personne ne connaît le nom de notre sujet d’étude ? Pff, je ne dirais rien ! MÊME SOUS LA TORTURE ! Pourtant, c’est une petite chose bien simple Simple ? SIMPLE ! C’est une grande merveille Monsieur…, à la base même de beaucoup de potion, en autre comme la Goutte du Mort-Vivant !

Apparemment, l’enseignant semblait prendre ses élèves pour des ignares, sans culture et sans saveur. Niet ! Qui ne connait pas cette douce plante ? Damien se tortilla sur sa chaise, sans pour autant quitter des yeux le bout rabougri de végétal qui le fascinait tant.
D’habitude, Damien ne portait pas une attention si intense pour une fleur, même s’il pourrait les observer le + longtemps possible. A croire que l’expérience de la bulle sans air l’avait rendu plus cinglé - si c’était possible.

Le professeur céda enfin à révélé l’identité de la plante. C’était tant mieux puisque apparemment, personne n’était décidé à le faire. Toute la classe partageait peut être le même secret ?


- Ainsi, vous avez appris plein de chose concernant cette merveilleuse plante à la beauté fatale, pouvez-vous m’en faire un résumé… peut-être ai-je oublié de mentionné quelque chose ?

Cette fois ci, ne rien dire était impossible pour le Rouge & Or au premier rang. Il sauta presque de sa chaise, la main en l’air. Faire un résumé ? Allons y, c’est si simple ^^

- Les asphodèles poussent principalement en méditerrané. J’ais même eu la chance de voir un champ d’asphodèles il y a 1 an quand j’ai passé mes vacances en Italie.
Ces fleurs étaient utilisées par les moldus pour fleurir les tombes des défunts. D’ailleurs, j’ai lu dans un magazine sur la mythologie grecque qu’il existe une légende, la légende du Pré de L’Asphodèle. Curieux, j’ai cherché à en savoir plus. Le pré d’asphodèle est un lieu en Enfer ou fantôme et âmes perdues s’y trouvent.


C’était très rare d’entendre Damien en cour puisqu’il ne sait rien ou presque du monde sorcier. Mais la botanique, c’est ambidextre non ? L’asphodèle a eu sa gloire chez les moldus =), c’est un fait.
L’enfant inspira bien profondément et apprécia l’attention que la classe lui avait plus ou moins portait. Il ne restait plus qu’à savoir si se qu’il venait de déballer était aussi connu des sorciers ou s’il allait se prendre en pleine face les rires des camarades…


[1 036 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erich Miller
Directeur de Poufsouffle "un peu fou"
Directeur de Poufsouffle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 29
Maison, Camp, Poste : c\\\\\\\'était Gryffyfy =D
Sort préféré : Cafeum Cali (faire apparaître du café quoi XD)
Age du perso : 21
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: il a oublié
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Mar 4 Mar 2008 - 18:05

*Mouhaha!*

Le professeur semblait être aux as. Non seulement quelqu’un avait-il donné une réponse, mais en plus elle sonnait vraiment bien pour une réponse! Non mais c’était que cette réponse était quand même une très bonne réponse, même s’il ne pouvait vraiment juger de la valeur exacte de certains faits (c’est pas grave là, l’auteur l’a fait pour lui u.u).

*Méditerrané, passé, utilisées… Tout cela rime à Bien! Haha, pas à rien, mais à bien ^^*

Erich battait des mains, hochait sa tête de paille à gauche et à droite en signe d’approbation. On aurait dit un de ces petits singes de foire à qui l’on donne de la monnaie pour avoir divertie la foule suffisament. Ouais… sauf que là, le petit primate n’était pas vraiment petit, mais grand…

*La chute mortelle engendre le relevé de l’Italie en Grèce, et finalement on est bien capable de lire tout ça au travers des étoiles, le pré astrale!*

- Avant les étoiles, il y avait le jour. Merci pour votre lumière, mon jeune ami. Cette brillance fera en sorte que l’ombre de la journée vous baisera la main, soulèvera les écailes d’or pour dévoilé encore de la matière, plus précieuse qu’en apparence de couvert! Pour ce qui est des Enfers je me rapelle pas vous en avoir parlé, mais cela sonne plutôt bien à vrai dire. Parce que dans la vérité des choses vous savez, il y a souvent des petites poussières d’or qui recouvrent ce que l’on connaissait déjà…

Le regard perdu dans le lointain, Monsieur Miller avait les bras le long des côtes, les épaules abaissées. Sa bouche avait oublié de se refermer… très impersonnel tout ça, mais uniquement lui. Que lui restait-il donc à faire dans ce cours-là? Il avait l’impression d’y être depuis des mois déjà!

… Pssst! Erich, un petit devoir s’impose, tu ne crois pas?

* Je crois que j’entend des voix… la raison et les directions sans doute, d’où le fait qu’on appelle aussi cela des voies. Mais ça ne me dit rien…*

Le professeur sembla décrocher de sa pose d’épouvantail détendu et alla se gratter l’oreille droite. Heu avec le bras gauche et en passant par derrière sa tête. Soudain son génie… hum hum vous êtes autorisé d’en douter, s’éveilla et poussa un long soupire : quoi déjà la fin du cours? À en croire qu’il parle trop ce vieux fou…

Mais bien que l’enseignant de botanique ne fut pas vieux du tout, l’indice était de loin le meilleur, car lorsqu’on parle d’un vieux fou, on parle toujours de Dumby et ça, même le château pourrait le reconnaître en se mettant à glousser. Comme d’habitude, Erich revoyait une scène qu’il avait eu avec la Directeur, mais répétait la moitié des dialogue à haute voix pour on ne sait quelle raison, je crois même qu’il n’y en avait juste pas.

- Ha monsieur Miller, monsieur à la sagesse cachée dans la barbe! Je vous salue… dans une heure environ… bien plus que cela en réalité, vous allez adorer, je l’espère autant, n’oubliez pas la votre, elle est déjà dans la serre, une fleur l’a fait, un elfe n’est pas une fleur, Erich, mais je le sais bien et vous, un devoir aussi pas vrai? J’ai toujours fait ce que je devais, j’ai des dettes? On peut dire pour les enfants, je n’ai pas d’enfants, monsieur.

Le flash mental qu’il venait d’avoir était un peu pêle-mêle lui aussi, mais notre cher professeur de botanique se rappela donc d’une information cruciale qui prouvait qu’on était un bon tuteur. Et Erich tenait vraiment à être un bon professeur parce qu’il savait que c’était la seule chose dont il se souvenait vraiment. C’était sa seule vérité qui était à la base même de tout ce dont il procédait jusqu’à maintenant. Plus de famille, il avait trouvé fortune au château. Plus d’amis, il avait trouvé fortune au château. Plus de souvenir, il s’en créait dans ce château. Plus de passe-temps, il en retrouvait dans ce château.

- Ah ça! Nous devons beaucoup à ce Château, nom d’une citrouille! Vous êtes endettés jusqu’aux oreilles braves gens parce que ça me grattait là tout à l’heure, et tandis que j’assouvissais une passion primaire et première, mon petit doigt m’a rappelé de l’ordre ou plutôt une hiérarchie. Tout s’en va en grandissant, mais c’est pour le bien de tous. Ainsi vous avez un devoir qui sera de taille humaine parce que ça vous fera grandir mieux! Faites une recherche de 17 linges en tout sur le duo : Armoise et Dictane. J’aime bien le 17, mais pas de favoritisme de lignes, compris! Donc on fait tout ça moitié-moitié, le savoir sa se partage dans la justice avant tout.

Le Château commença à faire aller ses cloches pour signaler la fin des cours, au moins il avait garder cette notion importante… Cependant, comme petite défaillance, on notait que le bruit était différent d’à l’accoutumée, parmi l’écho des tintements gigantesque, il y avait des murmures qui disaient des choses étranges, mais il y en avait tellement qu’on ne pouvait pas comprendre, en tout cas certainement pas monsieur Miller. Pendant que les élèves prenaient la poudre de cheminette, il dit allègrement à la petite pièce d’Asphodèle rabougrie qu’il tenait dans ses mains :

- J’adore les liens, ils nous rendent plus solides. J’aimerais que les élèves en sachent autant.

Il avait parlé calmement, les yeux fermés de bonheur. Si ça trouvait, certains pourraient figurer quelque chose d’intéressant avec toutes les belles recherches qu’il allait leur faire faire. Erich avait de bonnes intentions en voulant devenir professeur à Poudlard, mais son passé embrumé nous donnait un peu de misère à croire en son parti. Cependant, son état lamentable le sauvait, ce qui était une bonne chose pour lui, une chance pour partir, une opportunité de faire dévier le train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Winson
Gryffi en 2sd et Batteur
Gryffi en 2sd et Batteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 661
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Gryffondor en 2nd, Batteur & Vieux Membre
Age du perso : 12 ans
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Neutre
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Mar 18 Mar 2008 - 19:34

Personne ne semblait rire de sa remarque, c’était bon signe. Même le professeur Miller ne semblait pas vouloir contre dire ses paroles, parfait.
Damien détendit ses épaules de soulagement et écouta la suite. Le cours commençait enfin à devenir intéressant…


- […] Ainsi vous avez un devoir qui sera de taille humaine parce que ça vous fera grandir mieux !

Un devoir ? Déjà ? Mais monsieur, c’est le premier cours là… Damien bouda son pupitre mais espérait quand même que le sujet du devoir ne soit pas trop complexe. Epiloguer sur les propriétés de la belle asphodèle (ça sonne mieux au féminin je trouve ^^), pas de soucis, Dam’ est loin d’être riche, et il s’y connait plutôt bien.

- Faites une recherche de 17 lignes en tout sur le duo : Armoise et Dictame. J’aime bien le 17, mais pas de favoritisme de lignes, compris ! Donc on fait tout ça moitié-moitié, le savoir sa se partage dans la justice avant tout.

Même si Damien n’avait compris le moindre mot de la fin du monologue, il pensait en avoir tiré l’essentiel. Et pour ne pas oublier, il griffonna sur sa paume de main la consigne.
Et bien des heures à la bibliothèque en perspective, très réjouissant tout ça… C’est vrai, un weekend enfermé avec la vielle Pince dans le dos, ça ne va même pas faire sauter de joie le 1er des idiots.

Comme si le château n’avait loupé aucune parole du cours, comme s’il était penché derrière les épaules des élèves à regarder le travail accompli, il sonna l’arrêt des cours dès que l’enseignant acheva sa phrase. Damien rassembla ses affaires, fourra le tout dans son sac à dos et fila des serres.
Et un cours de moins à l’emploi du temps…


[Hj : J'envoi le devoir sous peu ;)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abby Steevens
Poufsouffle en 5ème & Attrapeuse
Poufsouffle en 5ème & Attrapeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Elève et Attrapeuse, Poufsouffle
Sort préféré : Reparo et Silencio ^^
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 19/01/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Le bien...
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Sam 22 Mar 2008 - 16:11

Ce cours devait être à classer dans les catastrophes naturelles !
Abby était arrivée à l’heure et plutôt motivée, joyeuse comme à son habitude et pressée d’étudier cette matière qu’elle positionnait dans le trio de tête de ce qu’elle aimait le plus ici, à Poudlard.
Mais rien qu’avec les premières minutes son entrain c’était considérablement refroidie.
D’abord un débat infernal qu’elle n’eu même pas le temps d’analyser, puis une attaque en règle de la part du professeur lui-même qui l’avait laissée perplexe et légèrement affolée pour la suite.
Certes ils avaient tout de même vaguement étudié une plante, une tige toute laide que la Poufsouffle n’aurait jamais remarquée sans les délicates attentions de l’enseignant.
L’asphodèle, ouais on connait mais pas dans la main d’un type qui vous balance des sorts sans que vous ne sachiez pourquoi !
M’enfin, en faisant le compte ça faisait pas lourd sur la totalité du cours…
Là ils avaient plutôt apprit à se méfier d’un professeur taré --'


* Heu, c’est bizarre mais j’ai la vague envie de me planter aux BUSES pour éviter ces heures… *

Spectatrice du spectacle gratuit qui se déroulait sous ses yeux, la blondinette se demandait quel genre de CV le professeur Miller avait put donner à Dumbynouché pour être engagé.
Nan mais tout le monde sait que le dirlo à fondu son chaudron, mais de la à engager un jeune type visiblement pas très en accord avec lui-même ! Ou ses lui-même… Bref, ce n’était pas courant ce genre de personne à Poudlard, quoique…
Quand elle réussit à traduire que l’homme leur donnait un devoir, elle soupira.
Pas contre le devoir, étrange lui aussi soit dit en passant, mais parce que cela signifiait que c’était fini.
Elle allait passer du temps à se remémorer ses heures ce soir.
Elle nota le devoir sur un morceau de parchemin, laissant quelques annotations à côté pour mieux se rappeler de ce qu’elle devait faire, pour qui, quand et comment.
Il ne fallut pas plus de deux minutes à la demoiselle pour remballer ses affaires vu qu’au final tout ça n’avait pas servit à grand-chose. Le sac sur le dos elle jeta un coup d’œil à ses voisins.
Elle ne fut pas surprise de voir une expression troublée sur beaucoup des visages qui l’entourait, elle-même devait arborer la même mine.
Un casse tête sur patte ce prof.
Polie tout de même et de toute façon trop déstabilisée, Abby prit la direction de la sortie en saluant tout de même l’enseignant qui manifestement était plus préoccupé par l’asphodèle que par eux.


- Au revoir m’sieur.

Sans demander son reste elle détala, se faufilant jusqu’à la sortie en bousculant deux ou trois élèves qui restaient plantés sur place en observant l’adulte de la pièce.
Direction la bibliothèque, autant faire le devoir tout de suite pendant son heure de permanence ça lui éviterait de trop pensé au moment le plus farfelu qu’elle avait passé à Poudlard en 5 ans, et cela en comptant toutes les âneries du château !



[503 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay Penthéra
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
♥ Admin ♥ & Préfète en 5ème
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3109
Age : 33
Maison, Camp, Poste : Serpentard, Elève de 5ème & Préfète, Ecrivaine
Sort préféré : Accio & Incarcerem
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 11/11/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Indécise... Elle préfère son propre camp.
Sang: Sang-pur
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 23 Mar 2008 - 12:08

La Serpentine en cinquième pensa fortement à laisser sa tête heurter la surface dure de son bureau quand elle entendit la voix du petit Griffon. Si, si, parce que bon elle aurait dut le dire au lieu de le penser et maintenant elle n’avait plus qu’à se manger un doigt.
Façon de parler bien sur !
Et puis de toute façon pour passer inaperçue, mieux vaut fermer son bec.
Elle détourna donc le regard du prof et des élèves pour ce concentrer sur son parchemin qui restait obstinément blanc, proprement étalé devant ses yeux verts.
Ce n’est pas que l’Asphodèle l’inspire pas, mais en faite, si un peu, beaucoup même.
Kay délaissa donc ce qui l’entourait pour se saisir de sa plume afin de gribouiller sur ce pauvre papier dont la destinée avait été de recevoir un beau cours de Botanique, alors qu’il finirait en faite comme passe nerfs et réceptacle de pensées en tout genre.


* C'est l'histoire de quatre individus :
Chacun, Quelqu'un, Quiconque et Personne :
Un travail important devait être fait, et on avait demandé à Chacun de s'en occuper.
- Chacun était assuré que Quelqu'un allait le faire, Quiconque aurait pu s'en occuper, mais Personne ne l'a fait.
- Quelqu'un s'est emporté parce qu'il considérait que ce travail était la responsabilité de Chacun.
- Chacun croyait que Quiconque pouvait le faire, mais Personne ne s'était rendu compte que Chacun ne le ferait pas.
A la fin, Chacun blâmait Quelqu'un, du fait que Personne n'avait fait ce que Quiconque aurait dû faire ! *

# Depuis quand tu ressors des trucs moldus pendant les cours ? #
* Depuis que je m’ennuie dans les dis cours ??? *
# Admettons, m’enfin du Moldu quoi !!! #
* Nan mais la conscience raciste ! Tu vas me lâcher ouais ! *
# En vérité ? Nan ! #
* Le silence est un véritable ami qui ne trahit jamais... *
# Pourquoi tu penses ça ? #
* Parce que là je rêve de silence bave de Gnome ! *
# ~Vexée~ #

L’adolescente soupira et observa plus attentivement ses écrits.
Le petit texte apparaissait au centre de son écriture fine et aristocratique, autour quelques petits dessins pour décorer la feuille. Du lierre et quelques petites fleurs vues un beau jour dans un coin de l’une des serres du château. Quelques signes indescriptibles et sans significations.
Elle essuya sa plume, ferma le flacon d’encre puis elle roula le parchemin et remisa le tout dans son sac. Normalement la fin approchait.


"... Ainsi vous avez un devoir qui sera de taille humaine parce que ça vous fera grandir mieux! Faites une recherche de 17 linges en tout sur le duo : Armoise et Dictame. J’aime bien le 17, mais pas de favoritisme de lignes, compris! Donc on fait tout ça moitié-moitié, le savoir sa se partage dans la justice avant tout."

La demoiselle releva la tête, un vague air intéressé d’inscrit sur ses traits.
Finalement les devoirs seraient surement le plus sur moyen d’apprendre ici, quoique oui ils apprenaient faut pas rire. Mais parler de l’Enfer dans un cours sur les plantes c’est pas ce qu’on serait en droit d’attendre…
Chipant la plume de son voisin qui semblait déjà réfléchir à ses résultats, Kay griffonna dans le petit calepin vert qu’elle gardait dans sa poche le devoir et les indications données dessus.
Elle balança ensuite la plume à son propriétaire et sac passé en bandoulière elle sortie en vitesse contente de retrouver le parc malgré la fine pluie qui perdurait.



[590 mots]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magie-poudlard.niceboard.com/
Thaïs Diamitino
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
Préfète en 4ème ~ Tity Poursuiveuse ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 714
Age : 23
Maison, Camp, Poste : Serpentarée, Préfète, et sirène chaussette
Sort préféré : Chaussetum !!
Age du perso : 14 ans
Date d'inscription : 30/12/2006

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp:
Sang: Sang-mêlé
MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   Dim 23 Mar 2008 - 14:43

Je dors dans les fonds marins...

"... Ainsi vous avez un devoir qui sera de taille humaine parce que ça vous fera grandir mieux! Faites une recherche de 17 linges en tout sur le duo : Armoise et Dictame. J’aime bien le 17, mais pas de favoritisme de lignes, compris! Donc on fait tout ça moitié-moitié, le savoir sa se partage dans la justice avant tout."

Thaïs tressota et ouvrit les yeux.
Elle avait appris que dormir en cours nessessité une certaines application et quelques choses à savoir. En effet, cet art était si souvent baclé qu'il en devenait facile de repérer les ronfleurs.
Mais apparemment, Tity avait réussit.

* C'est noté dans le prochain article... Twisted Evil *

Elle se frotta les mains en silence, en se contrefichant des devoirs dictés par le professeur. De toute manière, puisque Miller ne pouvait même pas s'occuper des élèves en difficulté, Thaïs ne voyait pas le besoin de lui rendre un devoir ! Mais plutôt une réclamation.
La Serpentarde se frotta à nouveaux les mains rougis par la chaleur du mouvement, puis se leva comme ses camarades.

* Un peu d'amour et de compassion dans ce monde de fou c'est comme crier pour ne pas être lu. *

Elle soupira à nouveau, puis dans un élan de tendresse, griffonna son devoir :

Citation :
Cher professeur calOmnike

Je me vois contrainte de vous rédiger un devoir qui m'inspire que peu. Etant assez doué dans l'art qu'est la contrevandication lettrée, je ne vois pas pourquoi je ne vous ferais pas part de mes talents mémorables.
Non, mon devoir ne parlera pas du duo d'engrais à base de bouse d'Hippogriffe que vous m'avez demandé (bien que j'ai un grand respect pour ces animaux volants). Non, je préfère revandiquer mes droits sur le travail effectué en cours.
Veuillez revoir votre manière de travailler, ou bien installer des chaises plus confortables !

Anonymus

Elle glissa le parchemin sur le bureau de son professeur et sortit de la salle en sifflant une chanson des Bizzar Sisters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardrpg.forumzen.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Fameux Cours 1 [terminé pour l'info... ;)]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le slackeur breton est un peu con.
» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]
» cours 1 pour 3eme année
» Mission : trouver la salle de cours [Terminé]
» S'il ne venait pas, elle le savait, alors cela voudrait dire que c'était terminé, pour de bon. [WooHyun Kim / Kelly Johnson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecole Poudlard :: Les Salles de Cours :: Cours de botanique-
Sauter vers: