AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit oiseau blessé

Aller en bas 
AuteurMessage
Oriana M. Ataway
1ère année de Serdaigle
1ère année de Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 29
Maison, Camp, Poste : Serdaigle
Sort préféré : Elève
Age du perso : 11 ans
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Elle n'a pas de camp pour le moment, elle ne s'en soucis pas
Sang: Enfant de moldus
MessageSujet: Petit oiseau blessé   Mer 25 Mar 2009 - 10:01

La mini mouflette s’emmitoufla dans sa large et trop grande cape réglementaire. Elle entortilla sa grande écharpe aux couleurs de Serdaigle autour de son si fragile cou. Chaussa ses bottes taille 8 ans, montantes et recouvertes d’une épaisse fourrure bien chaude. Enfin elle passa des moufles sur ses petits doigts blancs. Un gros bonnet bleu sur le sommet de sa longue chevelure bleuté, elle était fin prête. L’envie d’aventure l’appelait !
Elle allait sortir affronter les éléments avec sa délicate carcasse d’enfant.

Oriana avait regardé les déboires du château, impassible. Elle avait continué sa routine de cours et de révision en gardant toujours la promesse faite à ses parents, celle d’être toujours prudente en toutes circonstances. Mais aujourd’hui elle en avait assez !!! Elle savait aussi pertinemment qu’un jour ou l’autre la dangerosité des lieux filtrerais en dehors du domaine de Poudlard, et qu’alors ses parents trop protecteurs la ramènerait fissa à la maison,
c’était maintenant où jamais qu’elle devait profiter de sa liberté !

La petite silhouette quitta son dortoir puis sa salle commune et couru aussi vite que le lui permettait ses jambes vers l’extérieur. La porte était entrouverte et la demoiselle se faufila
sans peine. Elle arrêta sa course sur le perron du bâtiment, attentive à l’air mordant et à la luminosité particulière de cette journée grisâtre d’hiver. En douceur elle gravit les marches pour se retrouver à l’entrée du sentier qui parcourait le parc. Elle hésita un bref instant avant de se lancer, un pied devant l’autre. Un silence, troublé par quelques bruits d’eau et de vent jouant dans des branches, l’apaisait et donnait à ses instants une beauté quasi surnaturelle.
Elle avait la vague impression d’être seule au monde. Pensive, elle s’enfonça dans le parc, découvrant, avec cet émerveillement enfantin, le paysage couvert d’un manteau blanc neigeux.



" Piou Piou Piouuuuu Piouuu "


Oriana s’arrêta net, intriguée. Elle quitta le sentier sécurisé pour s’approcher d’un buisson épineux d’où semblait venir les petits piaulements. Elle se pencha, et découvrit un oisillon qui avait du être abandonné lorsque le froid était soudain apparut. Le cœur de la fillette se serra, toute émue elle avança ses mains recouvertes de moufles dans l’espoir d’attraper le bébé pour le sauver. Mais si elle le touchait plus jamais sa mère ne voudrait de lui, non ? En même temps sa maman l’avait déjà oublié là, elle ne pouvait décemment pas le laisser mourir de froid et de faim ici ! Indécise la petite
Serdaigle envoya un regard d’appel au secours aux alentours. Mais elle était désespérément seule.
Elle s’installa sur le sol glacée, peu consciente que déjà ses lèvres viraient au bleu. Elle saisit l’oisillon qu’elle serra doucement contre sa cape pour le sécher, puis elle l’emmitoufla dans un morceau de son écharpe en se balançant légèrement pour se réchauffer.

Un craquement retentit derrière elle et la petite sursauta comme prise en faute. Qui donc l’avait entendue ??? Elle soupira, expirant un nuage de fumé provoqué par le froid de plus en plus pénétrant. Qu’allait-elle bien pouvoir faire de la petite bestiole ? Comme la maintenir au chaud ? Comment la nourrir ??? Trop de question, et des bruits de bottes qui se rapprochent.
Bêtement l’enfant se raccrochait à sa trouvaille, égoïstement elle voulait garder le bébé oiseau pour elle et le sauver. Ori’ n’eu pas le temps de trouver ce qu’elle allait faire, une silhouette bien plus haute que la sienne se dessinait à quelques mètres d’elle. Sa vue se tenta de milliers de points blancs aveuglant, elle était trop fragile pour supporter l’environnement et le temps, elle s’appuya au buisson, tremblante.


- A... l’aide...

Appel prononcé si faiblement. Elle bascula un peu sur le côté, trop gelée, elle ferma les yeux.



[620 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebast Fowl
Serpy de 6ème & Batteur fou
Serpy de 6ème & Batteur fou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 404
Age : 28
Maison, Camp, Poste : Serpentard
Sort préféré : Tchauw Koh Leeh
Age du perso : 16 ans
Date d'inscription : 20/01/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Le sien !
Sang: Sang-pur
MessageSujet: Re: Petit oiseau blessé   Lun 30 Mar 2009 - 23:07

Thème de Sebast

Sebast Fowl referma son livre, puis se leva de son fauteuil afin d'admirer le sublime paysage enneigé que dame nature et la fenêtre avaient la gentillesse de lui offrir. Ce décor lui évoquait le souvenir d'une de ses aventures pendant les vacances scolaire, ou il dut se rendre dans les montagnes tibétaines dans l'intention d'arracher une dent au yéti, étant un ingrédient essentiel à la confection d'un fortifiant pour sa baguette. La mémoire de sa glorieuse victoire sur le monstre le fit sourire.
N'ayant pas grand chose d'autre a faire, il prit la décision de sortir, histoire de prendre un peu l'air. Cela faisait longtemps que le jeune sorcier ne s'était plus offert une virée sympathique, dans l'unique but de se détendre.

Il s'habilla donc en conséquence, puis sortit de sa salle commune en laissant derrière lui sa tête réduite magique qui rouspétait de ne pas pouvoir accompagné le jeune sorcier.
Son pied posé sur la première marche, l'escalier lui joua un tour en se transformant en toboggan.


"AH NON ! ÇA VA PAS RECOMMENCER !!!>_<"

Mais miraculeusement, ce dernier le conduisit auprès de la porte d'entrée, sans trop l'amocher. Si ce n'est qu'en l'éjectant violemment sur le sol vers la fin.
Fesses contre terre, le serpentard rouspéta, se releva, se dépoussiéra, puis sortit du château de manière solennelle, la tête haute.
A peine eut-il été sortit que le vent glacial lui gifla la figure, il faisait un froid de loup !
Continuant malgré tout son chemin, l'auto-proclamé plus grand sorcier de tout les temps crut apercevoir une frêle silhouette étendue sur la neige, au loin.
Intrigué, le serpentard s'approcha d'avantage pour mieux distinguer le petit corps qui se trouvait devant lui.


*Oh, un têtard agonisant !*

Le têtard en question était une petite fille de serdaigle, tenant un oiseau dans le même état qu'elle.
Elle l'avait l'allure d'une enfant très fragile, et son métabolisme lui laissait supposer qu'elle devait se ménager d'un trop gros effort physique, au risque d'y laisser sa peau.


"CRÔA !"

"Laisses tomber Crowak, la charogne de cette petite ne constituerait même pas un repas honorable pour toi ! Héhéhéhé ! Non, la c'est méchant.
Bon aller, désolé gamine, mais tu auras la malchance de m'être redevable !"


Décidé a l'aider pour ses propres intérêts, le sorcier sortit de sa poche intérieur une de ses nombreuse potion Wiggenweld, puis la lui fit boire tout le flacon afin qu'elle ait suffisamment de force pour reprendre conscience.

A peine eut-elle ouvert les yeux que Sebast lui fourra un chocogrenouille dans la bouche.


"Tiens crevette, les vertus curatives d'un chocolat ne te seront pas de trop !

Maintenant, c'est surtout des soins de l'infirmière dont tu as besoin. Pour ton piaf, on verra plus tard ! "


Il se redressa, puis lui demanda:

"Tu peux te lever ?"



(469)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oriana M. Ataway
1ère année de Serdaigle
1ère année de Serdaigle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 29
Maison, Camp, Poste : Serdaigle
Sort préféré : Elève
Age du perso : 11 ans
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Histoire et description du personnage:
Son camp Son camp: Elle n'a pas de camp pour le moment, elle ne s'en soucis pas
Sang: Enfant de moldus
MessageSujet: Re: Petit oiseau blessé   Mar 5 Mai 2009 - 8:58

La petite naine aux cheveux bleus avait oublié le froid, le parc, le château et ses habitants, les cours... et même la magie ! Elle nageait dans une torpeur de coton fort délicieuse et relaxante. Il y avait bien une vague lumière attirante au loin mais non ! Décidemment elle était trop bien. Elle ne se rappelait plus où elle était, ni ce qu’elle faisait. Mais peu importe au fond. Elle savoura l’instant en silence, redevable de ce fragile instant de béatitude.
Manque de chance pour Ori’, une personne ne comptait pas la laisser flotter dans son paradis blanc plus longtemps. Alors qu’elle en était à entamer la chanson de son dessin animé favoris dans sa tête, elle se sentie être bougée, on lui fit avaler quelques ingrédients mystérieux qui la ramenèrent doucement sur terre lui faisant instantanément zapper Denver son copain le dino. Après ce fut un peu moins doux et tranquille.
Alors qu’un peu de couleur revenaient teinter ses joues, que ses paupières papillonnaient et qu’une forme incertaine se gravait sur ses rétines fatiguées, un truc un peu étrange mais sucré et sacrément bonne se retrouva dans sa bouche. Comme le bébé qu’elle est encore plus où moins, elle attrapa le reste de la sucrerie de ses menottes et le suçota comme un nourrisson après la tétine de son biberon. Ses petits yeux s’écarquillèrent en grand alors que le gris anthracite, qui les coloraient pour le moment, se posaient sur son « sauveur ».


* Qu’est-ce qui c’est passé ? C’est qui lui ? FAIT FROID !!! *

Elle entendit que son sauveur mystérieux lui demandait si elle pouvait se lever, pour le moment elle ne se sentait capable de rien, pas même de se rappeler pourquoi elle avait atterrit là. Chétivement elle haussa ses petites épaules en terminant son chocolat bienfaiteur. Elle tenta de se lever mais comme un faon apprend à tenir sur ses pattes, elle retomba aussi sec en échappant un grognement mécontent, heureusement que la neige avait amortie sa chute. Histoire de gagner du temps, parce que son sauveteur brun ne semblait pas franchement la plus sympathique personne du monde, elle leva le visage vers lui :

- Tu es ? Merci de t’être arrêté je te dois une fière chandelle.

Elle soupira, si ses parents avaient vent de cette sortie, ils la récupéreraient pour la tuer eux même. Super journée dit donc, aurais mieux fait de rester au pieu la Ori’.
Voyant l’oiseau noir qui volait autour de son maître, la fillette retrouva un semblant de sourire.


- Oh ! Et c’est qui lui ? Tu as corbeau comme familier ? C’est pas un peu bizarre ?

Suffit de papoter un peu pour qu’elle revienne à la normale. Tranquillement elle se leva, grelottante et encore un peu bleu. Ses prunelles se posèrent sur la fenêtre de l’infirmerie, enfin vaguement, là où elle devrait être en tout cas. Pas bonne idée d’y aller encore, Madame Pomfresh n’allait plus la lâcher à force. Non, non, non, pas moyen qu’elle y retourne encore. Ca ferait au moins la vingtième fois en quatre mois.

- Dis, heu... c’est obligé l’infirmerie ? Tu sais je ne veux pas te faire perdre encore plus de temps. Je te remercie beaucoup mais ça va aller maintenant. Je vais rentrer et je trainerais plus dehors.

Un petit regard suppliant accompagna la demande, même si elle doutait sérieusement que le jeune homme se laisse abusée par deux yeux fatigués à moitié embués.


[580 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit oiseau blessé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit oiseau blessé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Petit Piment qui enflamme les coeurs.» [PV Salieri Antonio & Lucie Carera]
» Un oiseau sur votre épaule
» Vaine tentative... [PV Jim]
» Luka __ •°•°• Petit oiseau si tu n'as pas d'ailes (DÉLAIS JUSQUE LE 12/08)
» Sors, sors petit oiseau et jète un froid sur ce monde (Gemini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecole Poudlard :: A l'exterieur du château :: Le Parc :: Vieux Cimetière-
Sauter vers: